Paysages de mégalithes : la participation citoyenne au service de la valorisation du patrimoine morbihanais

Cohérence accompagne l’association Paysages de mégalithes dans la dimension participative de la démarche d’inscription des mégalithes de la région de Carnac au patrimoine mondial de l’UNESCO : un projet réunissant habitant-es, associations et collectivités pour la reconnaissance de cet héritage breton.

Alignements de Kerlescan à Carnac

La démarche vise à inscrire les sites mégalithiques à l’horizon 2025.

Actuellement, le dossier de candidature est en cours. La dernière étape du processus de candidature est l’élaboration un plan de gestion, qui ne peut se faire que de façon participative, avec les acteurs du territoire.

Pour ce faire, l’association Paysages de mégalithes organise des consultations publiques des habitants des communes concernées sur plusieurs mois. L’objectif est de recueillir les idées des participants sur le diagnostic de cohabitation avec les mégalithes et faire émerger des pistes d’actions.

L’association Cohérence a été missionnée pour élaborer et animer des ateliers participatifs avec les habitants. Trois grandes thématiques sont abordées lors de ces réunions telles que la préservation du patrimoine par les habitant-es, la relation que ceux-ci tissent avec les mégalithes (transmission familiale de ce patrimoine, lien affectif) et l’organisation d’un tourisme durable autour de ces sites.

La première consultation citoyenne a eu lieu dans la commune d’Arzon en mars dernier, et a été suivie par une deuxième qui s’est tenue dans la commune de Plouharnel le lundi 28 mars. Ces ateliers ont permis de faire ressortir les atouts, faiblesses, pistes d’actions, menaces et opportunités identifiées par les habitants sur ces différentes problématiques.

Ainsi, sur la question « Et si les mégalithes étaient (un peu) à nous ? », il ressort des échanges des habitants qu’une meilleure gestion des sites est nécessaire pour faire revivre ce patrimoine. Des pistes d’actions visant à valoriser ce patrimoine ont été suggérées, comme la sensibilisation des écoliers ou encore l’organisation de veillées et événements célébrant les mégalithes.

S’agissant de l’élaboration d’un tourisme durable autour des mégalithes, les échanges ont été très nombreux et vifs. La préservation actuelle du site est essentielle et l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO peut être facteur d’une meilleure protection des mégalithes. Néanmoins, cette mise en lumière sur la scène internationale du patrimoine risque d’entraîner une surfréquentation des sites de la région. Plusieurs pistes d’actions ont été envisagées en vue de garantir un tourisme plus respectueux : sensibilisation des touristes au respect des sites et surtout l’investissement massif des élus locaux dans les mobilités douces.

En conclusion, les échanges ont été constructifs et continueront de l’être surement lors de la troisième consultation publique organisée à Locmariaquer. D’autres réunions sont prévues en juin et dans les mois prochains dans les communes concernées.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.