Breizh Cop : Lancement de l’appel à Engagement des Associations

Après avoir mobilisé les collectivités, les entreprises et le monde agricole, la Région a lancé le 24 avril 2019 l’appel à engagement à destination des associations.

S’engager, c’est devenir un accéler’acteur des transitions pour la Bretagne… car il y a urgence face aux défis climatiques et sociétaux auxquels nous sommes confrontés au quotidien.
Montrons que les bretons sont attachés à leur territoire, leur culture, leur patrimoine…et qu’ils souhaitent les prendre en main pour les transmettre demain !

Avec plus de 65 000 associations actives en Bretagne, le levier est énorme pour entraîner l’ensemble du territoire vers les transitions. Nous pouvons tous être acteurs des transitions pour la Bretagne, associations sportive, d’éducation populaire, du secteur culturel, social, environnemental, de la jeunesse…le panel est aussi large que la diversité associative bretonne est riche.

Nous vous invitons donc à renseigner un (ou plusieurs) engagement(s) sur le site consacré, pour montrer à toute la Bretagne combien le secteur associatif est un acteur majeur de la vie de son territoire !

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Souhaitez-vous qu’un atelier sur l’Alimentation durable soit organisé près de chez vous ?

Bonjour à tous !

Cohérence propose d’organiser dans les communes du Pays de Lorient des ateliers collaboratifs gratuits sur l’Alimentation durable, à destination des parents d’élèves.
Des intéressés pour qu’un de ces ateliers soit proposé dans l’établissement scolaire de ses enfants ou dans sa commune ?
Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir pour que nous organisions cela !

Ces ateliers pratiques et collectifs durent 2h et permettent aux participants : 
de se situer, d’échanger, de découvrir de nouvelles pratiques et de modifier progressivement leurs habitudes lors d’un moment joyeux et convivial,
afin de préserver la santé de leur famille et de l’environnement !

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Edito : Tous dehors pour changer d’ère

Déjà plus de 3 mois que le mouvement des gilets jaunes a débuté. Ils sont toujours là, bien vaillants bien que moins nombreux sur les ronds-points comme sur une voie de garage. Mais cette voie et cette voix marquent aussi un carrefour. Ce mouvement aura eu déjà un immense intérêt, celui de faire s’exprimer et se lever les citoyens sur le pouvoir « d’achat » mais aussi sur la démocratie, la fiscalité, l’emploi, la transition écologique…d’abord dans la rue et puis dans les grands débats qui ont été organisés.

 Auparavant, Il y avait eu nuit debout… Qu’en est-il resté ? Certainement au moins déjà cette idée que chacun peut se lever et exprimer ses points de vue.

Le citoyen sort de sa tanière.  L’affaire du siècle recueille plus de 2 millions de signatures. Cet appel met en cause directement les politiques sur leur responsabilité dans l’inaction face au changement climatique. Cela démontre déjà que le déni n’est plus du côté des citoyens. Sortant pour certains de l’aveuglement volontaire, de la réflexion passive et de l’individualisme, ces citoyens ne se tairont plus car le combat à mener est immense. Et chacun peut en sentir, jour après jour, l’urgence.

Ce combat, il est bien sûr pour un partage plus équitable des richesses, mais il doit surtout être aussi celui de la défense du vivant et de la solidarité. Face au réchauffement climatique et à l’effondrement de la biodiversité l’homme doit complètement repenser sa manière de vivre. La croissance n’est pas soutenable. La sur-industrialisation, la mondialisation des échanges, la surexploitation et la pollution des biens communs est un modèle à bannir vite sous peine de faire disparaitre l’humanité avec les autres espèces.

Peut-on rêver que tous les peuples engagent cette nouvelle ère ? Réussiront-ils à faire pression sur leurs gouvernements pour les forcer à agir ? C’est une marée humaine qu’il faut lever pour forcer les gouvernants à agir. Sortons tous et rejoignons les marches qui sont organisées comme celles du 15 et 16 mars.

L’espoir est dans la jeunesse, derrière les figures de proue que sont souvent de jeunes adolescentes médiatisées, ce sont toutes ces dizaines de milliers de jeunes qui semblent conscients des enjeux. Le sont-ils aussi dans leurs comportements quotidiens? Sont-ils prêts à réduire leur consommation? Ils devront aussi inventer un nouveau monde.

Nous, militants de longue date, nous devons continuer à montrer et construire les solutions. C’est une vraie rupture qui doit être menée, dans les esprits, dans les modes de vie. On ne refera pas une économie verte de l’ampleur de l’économie thermique, cela serait foncer pour mieux chuter. Non, les solutions seront basées sur la sobriété, la solidarité et surtout la protection du vivant et des biens communs comme condition sine qua none.

Carole Le Bechec, co-présidente

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

15 Mars : la grève mondiale des étudiants pour le climat

Dans le monde entier, des collégien-ne-s, lycéen-ne-s et étudiant-e-s se lèvent pour dire stop aux changements climatiques. C’est leur futur qui est en jeu ! Cette génération est certainement la dernière à pouvoir changer les choses. Elles s’appellent Greta en Suède, Harriet et Milou en Australie, Anuna en Belgique, Ysée en France, et font grève tous les vendredis depuis plusieurs semaines déjà. Leur protestation fait des milliers d’émules à travers le monde et montre un nouveau visage de la mobilisation pour le climat et un dynamisme particulièrement bienvenus !
Pour connaitre le lieu de mobilisation lycéenne et étudiante le plus proche de chez vous, rendez-vous ici.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Bulles de Vie : soutenez un projet parlant de nature en poésie

Parler de Nature, d’environnement, de milieux naturels : on n’en fera jamais assez.
Inutile de s’attarder sur des constats, que tous partagent : sur l’état de la planète, la nécessaire évolution des comportements.
Chacun le sait : les ressources naturelles sont à préserver, toujours, même quand elles semblent abondantes. En Bretagne, même s’il pleut un jour sur deux, l’eau est de ces ressources-là.

Alors, pour amener petits mômes et grands enfants à s’intéresser à leur environnement proche, à sa biodiversité, mon pari est celui de la poésie. De la poésie des images,  de la poésie et des images tout court. On en sait toute la puissance.

Voilà là résumée l’idée de la/ma collection de livres photos & nature baptisée Bulles de Vie.

Le 1e tome était consacré aux mondes du jardin. 2 ans plus tard, forte de nombreux retours, étonnés, enthousiastes, j’ai décidé de poursuivre ce travail, confortée dans l’idée que oui, la magie opère ! Et à mon sens, susciter la curiosité, c’est le début de la sensibilisation et de la « conscientisation » […], pour reprendre un terme cher à Jean-Claude Pierre.
Le projet en cours ? 2 nouveaux  livres (actuellement en cours de maquettage) qui ont pour dénominateur commun ce fameux « or bleu ». il y sera questions de zones humides et de littoral.

Appel à soutien
Une nouvelle fois, j’ai décidé de lancer une campagne de financement participatif : pour financer l’impression des 600 livres et plus encore, me constituer un lectorat.
En effet, l’ambition est bien de m’inscrire dans la durée. Entre autres projets, citons un livre sur les femmes paysâmes.

Alors, si vous pensez important de parler de nature avec sensibilité, « autrement », et bien je vous invite à soutenir le projet, notamment en le relayant.

Toutes les informations : sur www.johannegicquel.com rubrique Bulles2Vie

Soutien possible en direct (via mon site ou par courrier) ou via la plate-forme kengo.bzh (Bulles de Vie – Bulles d’O, oplurielle).

Un grand merci d’avance à chacune et à chacun. Pour que vive l’eau et pétille la vie !

Johanne Gicquel

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les associations de Bretagne demandent à la Région de se positionner contre la construction de la centrale électrique à cycle combiné gaz (CCG) à Landivisiau.

Rennes, le 25 février 2019

17 associations bretonnes s’unissent dans une même lettre pour demander au Président de la Région Bretagne de renoncer au projet de centrale à gaz de Landivisiau. Un document précis et argumenté est remis au représentant élu de la Région : la lettre sera rendue publique mercredi à l’occasion d’un point presse à Landivisiau, à 11h15.

Extrait :
Monsieur le Président,
Lorsque vous avez reçu le 30 novembre dernier les représentants du collectif pour une transition écologique et solidaire de Bretagne, vous avez été interpelés sur l’aberration de soutenir un projet de centrale à gaz à Landivisiau, alors que nous étions tous autour de la table à échanger à propos de la nécessaire transition écologique, qui pour faire face à l’urgence climatique, doit s’affranchir de toute énergie carbonée. […]Monsieur le Président, vous avez l’occasion sur ce dossier d’initier la rupture que vous appelez de vos vœux, en cohérence  avec les grandes orientations de la Breizh-Cop « un monde à vivre ».

La Breizh-Cop, un « monde à vivre »
, telle est l’ambition de la grande concertation initiée par la Région auprès des acteurs du territoire : 38 enjeux ont été votés en décembre dernier, définissant ainsi les grandes orientations du futur schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires. La volonté politique régionale est aujourd’hui d’aller vers une rupture négociée du modèle breton, pour faire face à l’urgence climatique.

Unies et Déterminées :
Les associations militantes pour la protection de l’environnement sont sur leterrain, pour défendre les valeurs d’intérêt général. Depuis l’émergence du projet en 2012, lesbénévoles n’ont cesse d’alerter sur la fuite en avant de ce projet inutile, qui est avant tout un choixpolitique plus qu’énergétique. Au fil des années, les arguments s’ajoutent les uns aux autres,anéantissant le fantasme d’un «black out» breton, qui assurément ne se produira jamais, au vu desnouvelles tendances avérées de consommation d’énergie et du développement des énergiesrenouvelables.

Fédération Bretagne Nature Environnement qui regroupe  Bretagne Vivante, COBEN, Eau et Rivières de Bretagne, GMB, UMIVEM, VivArmor Nature à qui s’associent aussi SeauS – Agir pour un Environnement et un Développement Durables – CLCV Finsitère – Force 5 – LDDNC –  Alternatiba Rennes – GASPARE – Commana dit Non à la Centrale – Réseau Cohérence – AAPPMA de L’Elorn.

Point presse :  mercredi 27 février à 11h15 au rond point du Drennec (sortie du Vern) à Landivisiau
Gérard Borvon : 07 88 32 51 83
Benoît Bronique : 06 49 21 47 19

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Un engagement fort demandé aux collectivités par le Collectif pour une Transition Écologique et Solidaire de la Bretagne

Lettre ouverte aux EPCI

Objet : Réponse aux engagements de la Breizh Cop     

Madame La Présidente, Monsieur Le Président,  
Mesdames et Messieurs les élus communautaires,  

Nous sommes entrés dans une urgence climatique sans précédent. L’ensemble du vivant subit un effondrement dramatique, sous l’impact de certaines activités humaines. N’oublions pas que l’humanité fait partie intégrante de l’écosystème terrestre et dépend de celui-ci.

En tant qu’élus de collectivités locales, vous êtes en responsabilité de ce que nous devons faire collectivement et concrètement pour protéger les ressources naturelles, nos biens communs. Celles-ci sont en priorité les sols, l’eau, l’air, la biodiversité qui déterminent le fonctionnement des écosystèmes, source de notre alimentation et au final de nos conditions de vie. D’autre part, les transitions à venir devront aussi s’appuyer sur les coopérations et la solidarité. Elles sont porteuses d’espoir pour la revitalisation économique des territoires ruraux et des villes (énergie, bâtiments, transports, circuits courts…) et globalement de tous les projets collectifs qui redonnent du sens aux « communs » dans notre société.

L’urgence est là. Elle nécessite une transition globale de nos sociétés, mais aussi de vraies ruptures avec des logiques qui nous amènent à trop consommer et gaspiller les ressources. Si chacun peut s’engager à titre citoyen, les territoires sont des leviers d’action puissants.

En Bretagne la Breizh Cop est un processus à  saisir avec force et conviction. La Région, porteuse de cette dynamique, vient de vous inviter à répondre à une grille d’engagement sur 38 objectifs. Entre mars et avril vous, élus, aurez la possibilité de fixer les engagements volontaires de votre collectivité. C’est à l’aune de ceux-ci que seront posées les ambitions bretonnes dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement du territoire et d’équilibre des territoires) qui sera finalisé cette année.

Quelle Bretagne voulons-nous en 2040 ? C’est la question que s’est posée notre Collectif breton pour une transition écologique et solidaire, regroupant des associations, des collectifs, des citoyens engagés… Nous sommes convaincus que la transition est possible en Bretagne, et qu’elle est souhaitée par de nombreux citoyens, collectivités, entreprises et groupes sociaux. Vous trouverez ci-joint nos 10 objectifs prioritaires. Nous pensons que vous avez les outils pour les mettre en œuvre au niveau de votre territoire. Il ne s’agit maintenant que de questions de volonté, d’imagination voire de mutualisation, car les solutions existent déjà.

La transition sur votre territoire, pour être efficiente, doit être partagée par les différents acteurs, et donc animée, accompagnée. Au sein du collectif, nombre d’associations locales actives sur vos territoires sont prêtes à vous rencontrer pour co-construire vos engagements dans le cadre de la Breizh Cop. N’hésitez pas à nous contacter pour être mis en contact. Nous serons très attentifs à ce que les collectivités bretonnes se fixeront concrètement comme objectifs et moyens d’action pour enclencher et développer les transitions urgentes et nécessaires que vise la Breizh Cop. Dans cette optique, nous vous remercions de tenir informé notre collectif, ainsi que vos associations locales, de votre réponse à la Région pour que nous puissions valoriser publiquement vos engagements, avec ceux des autres territoires.

Notre appel est diffusé à tous les Bretons sur les réseaux sociaux et par voie de presse. Les citoyens, les associations, les syndicats, les entreprises et bien sûr tous les élus doivent se mobiliser dès à présent.

Bien cordialement,

PJ : Manifeste du collectif

Signataires :
Alain Bonnec, Président d’Eau et Rivières de Bretagne ;
Carole Le Bechec et Marc Pouvreau Co-présidents du Réseau Cohérence ;
Benoît Bithorel, Groupe Mammalogique Breton ;
Gwénola Kervingant, Présidente de Bretagne Vivante ;
Christophe Leman, Alternatiba Rennes ;
Erique Lepeinteur Président de la MCE ;
François Malglaive, Président COBEN ;
Jean-Luc Toullec, Fédération Bretagne Nature Environnement ;
Christine Prigent, présidente Union Régionale CPIE de Bretagne.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les voix font passerelle, opus 1

Que faire pour le climat,
Que faire pour se nourrir demain ? Interpellons les candidats aux élections européennes

Face à ce beau soleil un peu hallucinant par sa durée en Bretagne, alors que l’urgence climatique devient de plus en plus palpable, il me semblait intéressant de faire au fil du temps, un petit résumé de livres importants pour comprendre cette immense impasse qui nous tenaille, pouvoir agir dans la bonne direction et s’en sortir. Mais les choses s’accélèrent, il n’y plus de temps pour cela.

Pour agir pour le climat, à grand pas, un rapport est incontournable. Celui de Pablo Servigne « Nourrir l’Europe en temps de crise » présenté au parlement européen et publié (1). C’est pour moi, une clé essentielle pour agir dès aujourd’hui. C’est une évidence mais rappelons le ici : Il est essentiel de pouvoir se nourrir sans trop de souci, avant d’aborder ensuite tous les autres problèmes… Cette clé agit pour notre autonomie, notre sécurité alimentaire et pour le climat. Très intéressant, non ? !

Cet auteur souligne la très grande dépendance de l’agriculture industrielle au pétrole. Avec la hausse du prix du baril de pétrole (extraction de plus en plus compliquée et onéreuse), cette agro-industrie passera en mode incertain. Une fragilité très peu perçue et pourtant bien réelle. Non seulement les énergies fossiles impactent le climat mais notre système alimentaire dominant est totalement dépendant de l’énergie du pétrole.

Il est donc temps d’encourager très sérieusement les alternatives. Un livre positif comme « On a 20 ans pour changer » (2), donne une place centrale au développement des micro-fermes.

Pour les plus lucides et courageux, je ne peux que conseiller d’écouter l’intervention au parlement européen de Pablo Servignes à propos de l’ensemble de notre système alimentaire. Cette diffusion mérite d’être vue en collectif pour « prendre la mesure du problème ensemble » et commencer les débats pour des solutions locales.

Vous l’aurez compris, il est temps de se mettre à cultiver et planter des arbres nourriciers partout où c’est possible, à régénérer les terres, à cultiver en agroécologie (avec peu d’énergie pétrole ), en permaculture ( réintroduire une traction animale), avec des semences paysannes bien plus résilientes. Ce seront de petites fermes très vivantes, peu mécanisées, avec des millions d’emplois qui pourront assurer notre nourriture en Europe (5).

Une perspective audacieuse, réaliste, qui est à mettre en œuvre. C’est un débat incontournable pour les futures élections européennes. Débat qui ne va pas sans un suivi précis sur la manière dont les crédits, subventions et aides sont octroyés par les banques (via la Banque centrale européenne) , les collectivités, les Etats. Ces aides doivent aller de plus en plus, de manière déterminée, vers cette agriculture résiliente et régénératrice à construire de toute urgence.

Il n’est donc pas possible de passer à coté de la démarche « Pacte ClimatFinance » pour l’Europe, dont le livre montre qu’il n’est pas si compliqué que cela de mettre les finances au service d’une transition nécessaire pour l’agriculture. Faire en sorte que les débats soient bien à ce niveau pour les élections est donc un objectif précis. Faisons en sorte, aussi, que les médias soient à la hauteur de cet enjeu !

Lire deux-trois pages chaque jour, pour prendre courage pour le climat, cela existe !
Paul Hawken coordonne un équipe de scientifiques qui bénévolement relève le défi de trouver les meilleures actions pour inverser la courbe du réchauffement climatique planétaire.
Les données ont turbinées dans les ordinateurs. Contre toute attente la première mesure à prendre : supprimer les vieux frigos dans le monde ! Oui , leurs gaz sont plus émetteurs que le Co2. Cela vaut – 89 gigatonnes d’émissions de gaz à effet de serre. En mesure 3 : réduire le gaspillage alimentaire planétaire économiserait – 70 gigatonnes ! En mesure 5 : Planification familiale pour tous et toutes dans le monde pour réduire la pression démographique : – 59 gigatonnes d’émission de gaz… etc.
Vous y apprenez la place de : l’agriculture régénératrice (-23 GT), la préservation des tourbières (-21 GT) , l’utilisation du bambou ( -7 GT), les Lgv (- 1,42 GT)….
Drawdown (4) un livre à discuter en famille , en association, au travail, avec ses élus, députés, chefs d’états … et même banquiers. C’est une feuille de route scientifique et planétaire pour s’y mettre tous, rapidement, et dans le bon sens.

L’Europe a une énorme responsabilité dans la progression des émissions de gaz à effet de serre depuis le début de la machine à vapeur, puis avec la colonisation. Elle se doit de prendre des mesures, reconnues par une science citoyenne, pour le climat et la production agricole. Prendre la question de la production agroecologique relocalisée ici en Europe, aura des bienfaits ailleurs pour l’autonomie et sécurité alimentaire de tous !

Chacun de nous pourrait sur ces bases étayées, réfléchies et porteuses d’espoir, interpeller les candidats aux élections européennes.

Armina Knibbe
lesvoixfontpasserelle
8 novembre 2018.

Pour en savoir plus :
• (1) Pablo Servigne, Nourrir l’Europe en temps de crise, Editions Babel-Acte Sud, 7,90 euros. Intervention au Parlement européen : https://pabloservigne.com/nourrir-leurope-en-temps-de-crise/ Nombreuses références.
• (2) Maxime de Rostolan, On a vingt ans pour changer le monde, Larousse, 2018, 3,95euros.
Film : https://fermesdavenir.org/fermes-davenir/pole-influence/film-on-a-20-ans-pour-changer-le-monde
• (3) J. Jouzel & P. Larrouturou, Pour éviter le chaos climatique et financier, Odile Jacob, 2017, 22 euros et en poche résumé Climat, réveillez-vous !, 2018, 8 euros. Livre poche : https://www.pacte-climat.eu/fr/finance-climat-réveillez-vous/
• (4) Paul Hawken, Drawdown, comment inverser le cours du réchauffement climatique planétaire, Actes Sud, 2018. https://www.drawdown.org/ ( 100 solutions to reverse global warming), voir video avec Paul Hawken.

Le rapport de Pablo Servigne apporte une vue d’ensemble sur notre système alimentaire dominant, publié , il donne beaucoup de reférences de recherche pour argumenter son propos.
En annexe, ce livre donne des recommandations forts utiles !!

Citons les rapports d’Olivier Shutter :
Sur les systèmes alimentaires en lien avec le commerce : le droit à l’alimentation, facteur de changement, Rapport présenté à la 16ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ( A/HRC/25/57), 2014.
Disponible à l’adresse http://tiny.cc/9h7uex.

Sur l’agriculture du futur : Agroecologie et droit à l’alimentation, Rapport présenté à la 216 ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU (( A/HRC/16/49), 2011. Disponible à l’adresse http:tiny.cc/ul7uex. Une vidéo ( à 10mn) intervention d’Olivier de Shutter sur le droit à l’alimentation : https://www.youtube.com/watch?v=tLy2Erg3R_k .

Pablo Servigne cite souvent le permaculteur Mark Shepard. Une « visite guidée du futur » dit Pablo. (5) Shepard Mark, Agriculture de régénération. Ed.Imagine un colibri, 22 euros.
Interview par Permaculture Design : https://www.youtube.com/watch?v=wDuJpWh_rz4

…….

A propos de : les Voix font passerelle, opus 1 :
Une invitation à la lecture pour construire une prospective contributive , face à ce futur si incertain.

http://lesvoixfontpasserelles.fr/pour-la-transition-citoyenne/ est un blog ( 2014 à octobre 2016), où j’ai abordé la question de la voix, comme vecteur vibrant entre soi et les autres. Chanter à plusieurs voix, une métaphore, pour ce que la voix pourrait apporter à la transition citoyenne et ses difficultés, mais aussi comme préparation à la résilience face aux effondrements. Un essentiel parmi d’autres. Un prochain site est en cours.

Pour revenir à l’actualité de mars 2019 : le rapport de la Fao le 22 fevrier 2019, constate l’effondrement en vue de l’industrie agro-alimentaire.
Selon le rapport de la FAO publié aujourd’hui, la perte de biodiversité agricole pousse notre système alimentaire vers l’effondrement
https://slowfood.fr/fao-biodiversite-agricole-effondrement-systeme-alimentaire/

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

16 Mars 2019 : « La Marche du siècle » pour le climat

Impossible de passer à côté !! Ce samedi 16 mars 2019 aura lieu une marche historique pour la France et le monde : « La Marche du Siècle ».

Près de 140 organisations (Greenpeace France, la Fondation Nicolas Hulot, ATD Quart Monde, les Amis de la Terre…) ont appelé à marcher ensemble, pour dire « ça suffit ! » et demander des changements immédiats. . «Notre printemps sera climatique et social», parce que «fin du monde et fin du mois relèvent du même combat», proclame cet appel, qui réclame des «changements immédiats» contre les dérèglements climatiques.

Cette marche organisée dans les villes française est aussi un rendez-vous européen :
Juste avant le sommet Européen du 21-22 mars, nous, peuples d’Europe, montrons aux chefs d’états l’engagement des citoyens dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Faisons pression pour que l’urgence climatique soit au cœur de tous les débats à venir. Le secrétaire général de l’ONU ne cesse de le rappeler : nous n’avons plus que deux ans pour agir, sans quoi une catastrophe sans précédent sera inévitable.
Montrons que les citoyens sont conscients qu’il faut agir vite. Envoyons un signal fort. Clamons que la lutte contre la crise climatique doit être la priorité de l’Humanité. C’est le plus grand défi que l’Homme ait eu à relever. Il décidera de notre sort. Ne laissons pas quelques-uns décider pour nous.
Mobilisons nous pour faire entendre votre voix !


Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Projection débat « Le grain et l’Ivraie », vendredi 26 avril à 20h (CinéVille de Lorient)

Premier exportateur mondial d’huile de soja, l’Argentine a
privilégié la culture intensive de soja transgénique.

Militant infatigable, le cinéaste et sénateur Fernando Solanas signe
un documentaire décapant sur les conséquences dramatiques de ces choix sur l’écologie et la santé humaine.

Fernando Solanas voyage à travers l’Argentine, pays de la viande aux
hormones et de la monoculture, à la rencontre des populations locales,
d’agriculteurs et de chercheurs qui nous racontent les conséquences
sociales et environnementales du modèle agricole argentin : l’exode
rural, l’expropriation des populations indigènes, la corruption des
multinationales…
L’agriculture transgénique et l’utilisation intensive des agrotoxiques
(glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué : la déforestation,
la destruction des sols, mais aussi la multiplication des cas de cancers
et de malformations à la naissance….
« Le Grain et l’Ivraie », récit de Fernando Solanas, évoque aussi
l’alternative d’une agriculture écologique, et démontre qu’il est
possible de produire de manière saine et rentable des aliments pour
tous, sans pesticides, pour reconquérir et préserver nos milieux
naturels.

Le film sortira EN SALLES LE 10 AVRIL et fera l’objet de nombreuses
avant-premières (PLUS DE 100 PROJECTIONS DÉBATS SONT DÉJÀ DATÉES en
avant-premières dans toute la France).

BANDE-ANNONCE DU FILM : https://vimeo.com/316564205

LES RÉSEAUX PARTENAIRES ET AMIS DU FILM : Nous voulons des coquelicots, Campagne glyphosate, ATTAC, Le collectif Roosevelt, L’association phyto victimes, Génération futures, Reporterre.net.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire