Les associations de protection de la nature demandent à la Région des règles fortes et ambitieuses pour engager la Bretagne vers une transition écologique et solidaire

Les associations de protection de l’environnement regroupées au sein d’un Collectif pour une transition Écologique et Solidaire de la Bretagne se sont exprimées sur le projet de règles qui s’imposeront aux collectivités lors de la validation du nouveau Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET). Leur réponse communiquée aux services de la Région demande à l’instance régionale d’affirmer réellement sa volonté d’aller vers une rupture pour faire face à l’urgence climatique.

Cela fait 2 ans que la Région Bretagne a lancé la Breizh Cop, qui a pour objectif d’associer les acteurs du territoire à la révision des politiques publiques régionales en matière de transition écologique et solidaire. Cela se traduira entre autres, par l’adoption d’un nouveau schéma régional qui imposera aux collectivités de nouvelles règles pour l’aménagement du territoire breton. Après un point d’étape important fait lors de la semaine « la Bretagne s’engage pour le climat » à Saint-Brieuc en juin dernier, le calendrier de travail s’accélère et le projet des règles régionales initialement prévues, est passé au crible des collectivités.

Nos associations font remarquer que le document actuel s’en trouve fortement affaibli dans ses ambitions. Elles en appellent à la responsabilité des collectivités, pour rester exigeant sur les objectifs de transition écologique et solidaire et sur les enjeux climatiques pour la Bretagne, sans perdre le cap. Nous alertons la Région : A vouloir devenir trop consensuel, le document qui en résulte pourrait perdre une partie des moyens nécessaire à réaliser ses objectifs. Le Président de la Région a promis des espaces de dialogues pour une rupture négociée si les nouvelles orientations ne faisaient pas consensus, nous attendons donc encore du dialogue et des avancées.

Les mobilisations citoyennes pour le climat et les enjeux environnementaux sont de plus en plus soutenus, nos élus doivent y répondre. Pour nos associations, il est fondamental :

  • D’afficher clairement l’ambition environnementale du SRADDET et les résultats attendus ;
  • De définir des cibles et des règles intégrant de manière différenciée les mesures d’évitement, de réduction et de compensation et de rappeler, avant la définition des règles, la logique « Éviter, Réduire, compenser » 
  • Que les règles présentées apportent les moyens d’atteindre réellement les objectifs du SRADDET et de les territorialiser ;
  • D’identifier comment se traduira la transition Écologique et Solidaire dans la future politique du Conseil Régional.

D’autres remarques plus détaillées sur la rédaction des 39 règles ont été transmises, exigeant systématiquement que les enjeux de protection de la nature, de notre santé et de notre cadre de vie soient rendus prioritaires.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Non aux fermes usines à Néant sur Yvel et ailleurs

Après le projet de poulailler géant à Langoëlan, un autre projet de ferme-usine est en gestation à Néant sur Yvel. L’enquête publique, lancée le 16 septembre et qui court jusqu’au 18 octobre, révèle la volonté de l’exploitant de passer d’une capacité de 40 000 à 192 500 volailles.

Pour la Confédération Paysanne du Morbihan, ces projets sont inacceptables pour plusieurs raisons :
– Les animaux seront exclusivement nourris avec des céréales et du soja extérieurs à la ferme. Le lien au sol est inexistant. Les importations de soja d’Amérique Latine sont responsables de la déforestation de l’Amazonie et ainsi ont un impact majeur sur le dérèglement climatique.
– Il n’y a pas de réelle montée en gamme. Remplacer la lumière aux néons par quelques fenêtres n’est pas suffisant.
– Ces projets ne créent aucun emploi paysan. Au contraire, ils ont pour conséquence la mise en difficulté de collègues sur des ateliers de taille plus raisonnable. La course au gigantisme détruit l’emploi paysan et conduit les paysans au surendettement, à la surcharge de travail et à la perte de contrôle de leur outil de production.
Nous considérons que la subvention de 50 000 euros apportée par le Conseil Régional à chacun de ces projets est tout à fait incohérente avec les ambitions environnementales de la Bretagne et ne participe pas à la souveraineté alimentaire. Plus de 340 000 poulets sont abattus chaque jour en Bretagne pour être exportés vers le Moyen-Orient.
Plutôt que de soutenir le développement de nouveaux bâtiments géants, la priorité de la Région devrait être de réorienter la production actuelle vers le marché intérieur. De plus, l’autonomie alimentaire passe par plus d’indépendance vis-à-vis des importations de soja. Le Plan Volaille devrait donc impliquer un lien au sol obligatoire.

voir le dossier d’enquête
http://www.morbihan.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/NEANT-SUR-YVEL/M.-Yvon-JUMEL

Le public pourra formuler ses observations et propositions sur le registre d’enquête ouvert à cet effet en mairie de NEANT-SUR-YVEL. Celles-ci pourront être adressées par correspondance ou par courriel au commissaire enquêteur en mairie de NEANT-SUR-YVEL (adresse postale : 2 place de la liberté 56430 NEANT SUR YVEL / courriel repris dans cette cyberaction), pendant toute la durée de l’enquête. Ces courriers et courriels seront annexés au registre d’enquête.

http://www.morbihan.gouv.fr/content/download/42915/311964/file/avis%20d’enquête%20publique.pdf

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Transiscope: le portail web des alternatives

Présentation du site Transiscope, crée dans le but de recenser et cartographier l’ensemble des acteurs de la transition et des alternatives, ainsi que leur organisations et leur actions.

Depuis 2 ans,  une dizaine de collectifs travaillent sur ce projet afin de réunir sous un même site l’ensembles des données existantes, afin de pouvoir mettre en lumière toutes les alternatives pour la transition, et les rendre ainsi accessibles à chacun.

Le site est très intuitif et regroupe l’ensemble des données en des points sur la MAP, permettant ainsi de découvrir par région, département et villes les différents acteurs et leurs initiatives, ainsi que leurs coordonnés.

Cette outil permet de favoriser, grâce à une classification simple, claire et intuitive des alternatives, la participation et les initiatives citoyennes.

Le but est donc de rendre accessible et visible dans un seul espace l’ensemble de ces initiative, et donc d’accélérer la mise en réseaux, la coopération, et l’émergence de nouvelles alternative, et de permettre à chacun de devenir acteur de la transition écologique.

je vous invite à visiter le site internet en cliquant sur le lien, afin de visiter le site, et découvrir plus en détail l’ensemble des informations à son sujets.

lien du site: https://transiscope.org

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

La Transition Écologique : Marier Réalisme et Utopie

Marc Pouvreau et Carole Lebechec

Les appels à changer de modèle se multiplient, les retentissants claquements de porte ébranlent l’opinion. A cet égard si la démission de N. Hulot a frappé les esprits on ne peut s’empêcher de penser qu’il lui aura fallu bien des années pour en arriver là . Il n’empêche la remise en cause du capitalisme fait son chemin , les itinéraires pour y parvenir sont incertains et sans doute multiples.

Le Monde diplomatique d’octobre publie un extrait d’un livre du Philosophe Frédéric Lordon intitulé Et la ZAD sauvera le monde…à paraître prochainement qui résonne singulièrement avec notre débat d’assemblée générale et je souhaite vous en faire profiter.

Constatant non sans regret que « le Capitalisme nous tient. « Ne pas vouloir ou pouvoir, la vie plus simple plus dure, plus fruste c’est dans nos corps. ». Et après avoir évoqué l’impossible solution du Communisme disqualifiée pour cause du grave dévoiement, présent dans toutes les mémoires, même si l’urgence de la situation appelle une réponse rapide et que la généralisation qu’il implique est à la hauteur macroéconomique du problème posé. Il remarque que le «renversement de masse est souterrainement préparé par une série de décrochages individuels», toutefois la somme de solutions microscopiques ne fait pas une solution globale, la ZAD même si elle peut faire écho, démultiplier les prises de conscience et faire tache d’huile ne résout pas pas la question du lien politique. « On ne fait pas une formation sociale (à fortiori politique) avec juste un recouvrement de ZAD ou de communes.  Il y faut quelque chose de plus qui transforme le recouvrement en une sorte de totalité ».

Ce constat pourrait bloquer notre élan Il nous appelle au contraire à creuser la question de la division du travail ,un problème collectif générateur de profits qu’il convient de réorienter pour assurer une optimisation du partage des richesses sans sous-estimer la nécessaire question des « places »dans ce nouveau partage. «Si le lyrisme des cabanes ne suffit pas » et qu’il faut avoir en tête la nécessaire restructuration des rapports sociaux qui régissent encore la société pour les mettre au service du plus grand nombre.

Dans les dynamiques passionnelles du nombre tout est bon à prendre, y compris les expériences locales. Elles contribuent par leur  foisonnement à l’entretien d’une dynamique qui  contribue à la « Bascule »  à la rupture nécessaire pour « sauver la planète.

Marc Pouvreau – Co Président du Réseau Cohérence

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Accueil d’un volontaire en service civique, présentation de Bastien qui vient de nous rejoindre.

Bonjour à toutes et à tous, je m’appelle Bastien, j’ai 22 ans et je viens de rejoindre cohérence en tant que volontaire pour un service civique.

Initialement je possède un bac pro menuisier, et jusqu’à aujourd’hui, c’est au travers de diverses expériences n’ayant finalement que très peu de rapport avec la menuiserie que j’ai tracé mon parcours. De poseur de ponton et cataway à étudiant en art plastique, en passant  par agent d’exploitation dans l’agroalimentaire, il m’est apparu que je pouvais tirer deux conclusions: 

  • La curiosité n’est pas toujours un vilain défaut. 
  • Peut importe le domaine d’activité, il y a toujours une solution (éco)logique qui demande à être trouvée. 

C’est donc avec cette volonté d’œuvrer à une transition vers un futur plus responsable, plus juste et plus sain que j’ai décidé de m’engager auprès de Cohérence.

Dans l’attente de rencontrer les uns et les autres, je vous souhaite à tous chaleureusement le bonjour! 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

« Le Pacte pour la transition ? » Nicolas Meyrieux nous dit tout..

Collectif
                                                          Transition
                                                          Citoyenne

Le Collectif pour une Transition Citoyenne, réseau regroupant une trentaine d’organisation partageant la même vision d’une transition écologique, sociale et humaine à fait appelle a Nicolas Meyrieux (comédien et écologiste citoyen qui anime une série d’épisode sur Youtube autour de l’environnement, des enjeux et des solutions) afin de mettre en lumière le Pacte pour la transition.

Le pacte est née d’une concertation citoyenne autour des enjeux environnementaux, sociaux et démocratiques actuels. Il vise à favoriser et organiser la participation citoyenne pour permettre le changement dans toutes les communes.

Le résultat est une courte vidéo, légère et ludique qui présente rapidement le pacte.

Je vous invite à aller la découvrir en cliquant sur le lien vers la vidéo, et si vous aussi vous souhaitez en savoir plus sur le pacte pour la transition , ainsi que sur le collectif et leur engagement, alors c’est par ici!

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Dérèglement climatique. Landerneau et la Bretagne sous la menace de la submersion.

Comment en Bretagne ne pas nous sentir concernés par le récent rapport du Giec qui annonce une augmentation continue du niveau des océans. Déjà les débordements sur les quais de Landerneau se multiplient alors imaginons ce que deviendra le centre ville dans l’hypothèse de l’élévation du niveau de la mer qui pourrait atteindre plusieurs dizaines ce centimètres dans un avenir proche et s’approcher des 1 mètre à la fin du siècle si l’accélération se poursuit. Une élévation dont l’effet serait encore renforcé par l’amplitude des marées et la force des tempêtes dans notre région. Or c’est sur cette trajectoire que nous nous maintenons. L’observatoire climat-énergie, organisme officiel, vient de publier les chiffres de la transition énergétique et climatique de la France pour 2018. Ils sont dans le rouge avec un bilan dépassant de 4,5% l’objectif correspondant aux engagements de la France à la COP 21 et aucun changement radical ne semble s’annoncer. C’est aussi la trajectoire qui est la nôtre dans notre communauté de commune où aucun plan climat énergie n’a encore été élaboré. Les jeunes générations qui se mobilisent en ce moment l’ont bien compris qui savent qu’elles devront affronter cet avenir si la dérive se poursuit. Le mépris affiché par le chef de l’État à l’égard de leurs manifestations n’y changera rien. Allez manifester en Pologne contre les centrales à charbon leur dit-il. C’est oublier que lui même et son gouvernement envisagent toujours de financer l’entreprise Total, à raison de 40 millions d’euros par an, pour le projet climaticide d’une centrale électrique à gaz émettant un million de tonnes de CO2 chaque année à Landivisiau. Chacun sent la nécessité d’orienter son mode de vie vers un comportement plus sobre même si cela doit nécessiter des efforts. Comment accepter, sans manifester son opposition, que dans le même temps l’État soutienne un projet inutile qui va à l’encontre de la lutte nécessaire contre le dérèglement climatique et renie les positions affichées par la France dans les instances internationales. Nous sommes à présents informés, personne ne pourra dire qu’il ne savait pas et en particulier celles et ceux qui malgré l’évidence soutiennent ce projet ou qui préfèrent l’ignorer.

Association S-eaux-S

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Nouveaux locaux pour le Réseau Cohérence

Tout est dans le titre. Cohérence a emménagé début septembre avec le Pole ESS du pays de Lorient C2SOL et le TAG 56 dans de nouveaux locaux.

Notre nouvelle adresse est la suivante :

Réseau Cohérence

65 rue edouard beauvais 56 100 Lorient

Vous pouvez nous joindre au 06 73 21 06 66.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

11 Octobre à Lorient (18h) : Fin du moi(s) Début du nous ou Comment faire communauté pour entrer en Transition

Notre Assemblée Générale annuelle se tiendra cette année à Lorient le vendredi 11 Octobre 2019.

A cette occasion, l’association Cohérence vous convie à participer à un débat :

Fin du moi(s) Début du nous

ou

Comment faire communauté pour entrer en Transition

Avec la participation de Daniel Cueff, maire de Langouet qui trace un chemin pour les collectivités engagées dans la Transition et la résistance aux pesticides qui affectent la santé des hommes.

Pour les initiatives des citoyens, un ou plusieurs Camille du défunt aéroport de ND des Landes.

Enfin le Pacte pour la Transition qui interpelle directement les futurs candidats aux élections municipales sera présenté.

3 angles, 3 regards, 3 états d’esprit sur comment et pourquoi faire « communauté ». En quoi les communautés, les groupes d’individus, les collectivités institutionnelles, construisent pas à pas un chemin de transition et renforcent la résilience de leurs membres.

Une ou des philosophies appliquées pour mieux vivre dans un avenir marqué par le dérèglement climatique, l’extinction des espèces, l’épuisement des ressources, l’accroissement des inégalités et le déplacement massif de réfugiés climatiques.

Comment passer à l’acte ?

Venez nombreux pour en débattre

Salle de Conférence, FJT Courbet,

81, rue Amiral Courbet, Lorient

16h00-17h45 AG

18h00 – 20h00 Conférence débat

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Retour sur la formation à l’action Non Violente à Riantec

Bloquer des grands projets inutiles et imposés comme l’aéroport de Notre Dame des Landes, contraindre la BNP à revoir sa politique climat, empêcher la Société Générale de financer un projet de mine de charbon géant… autant de victoires pour le climat obtenues ces dernières années grâce à des actions non-violentes !

Qu’il s’agisse de désobéissance civile assumée ou d’actions sans risque juridique, utilisant le registre de la dénonciation ou bien celui de l’humour, l’action non-violente présente de multiples facettes permettant à chacune et à chacun d’y participer, selon le niveau d’engagement qu’il souhaite.

Accueillis par Optim’ism sur sa ferme d’insertion à Riantec, le Réseau Cohérence a rassemblé 16 stagiaires le dimanche 29 septembre pour une séance de formation à l’action Non Violente et à la désobéissance civile dispensée par deux bénévoles d’Alternatiba Rennes. Une nouvelle session pourrait avoir lieu en début d’année 2020. Contactez Cohérence si cela vous intéresse.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire