Qui sommes-nous ?

L’association Réseau Cohérence regroupe principalement en Bretagne mais aussi au-delà, plus d’une centaine d’adhérents (associations, syndicats, entreprises, agriculteurs, particuliers). Depuis 1997, Cohérence, c’est à dire le cœur de ce réseau, développe des outils adaptés à la transversalité des problématiques (écologiques, économiques, sociales et solidaires). Ces outils s’appuient sur la démocratie participative et la coopération entre les acteurs de la société civile et les élus des territoires.

L’association Réseau Cohérence a signé la déclaration commune du Collectif pour une transition citoyenne et s’inscrit totalement dans ce mouvement vers un développement solidaire et durable.

transition-citoyenne-header-650x150

Le Réseau Cohérence montre une dynamique positive et mobilise les citoyens autour de nouveaux projets de territoires sur des valeurs de développement fait d’humanisme, d’écologie et d’une économie au service d’un mieux-vivre ensemble.

Cet engagement a été récompensé par deux trophées bretons du développement durable, pour l’ Agenda 21 des familles et du citoyen (2011) et pour l’action en faveur de l’élevage de porc sur paille (en 2014).

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

27-29 mai : Rendez-vous au Terralies

terralie 2015

Stand Porc Authentique Terralies Édition 2015

Comme chaque année depuis 2013, le Réseau  Cohérence tient un stand dans le cadre du salon agricole « Les Terralies » au parc des expositions Brézillet à Saint-Brieuc, salon qui se tiendra du vendredi 27 Mai au dimanche 29 Mai.

Ce salon est pour nous l’occasion de faire la promotion de la filière « Le Porc Authentique élevé sur paille » à destination des bouchers et de la restauration collective. 

Plusieurs animations sont prévues sur le stand et notamment des dégustations de produits pour le grand public (+ de 25000 visiteurs sur les 3 jours). 

Nous vous invitons à venir rencontrer les éleveurs, les bouchers, les bénévoles et les salariés de Cohérence à cette occasion. Des entrées gratuites sont disponibles sur demande 02.96.58.01.94 / 06.98.67.56.00

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Participez au retour de la consigne en France !

RESEAU-CONSIGNE-RVB

Prévention de centaines de milliers de tonnes de déchets chaque année, jusqu’à 75% d’économie d’énergie par rapport au recyclage, réduction de la taxe sur les ordures ménagères, économies financières pour les entreprises et leurs clients.

le retour de la consigne des emballages constitue une mesure de choix face aux défis environnementaux et économiques.

Film d’animation sur la consigne ICI  

Conscients de ces opportunités, une soixantaine de collectivités, PME, porteurs de projets et ONG se sont regroupés au sein du Réseau Consigne dans l’objectif d’accompagner les initiatives françaises en faveur de la consigne.

Tous les deux ans, le Réseau Consigne organise les Rencontres Techniques Nationale de la Consigne.

deconsignationBDLa 3ème édition aura lieu les 7 et 8 juin à Rennes


 
Au programme :

  • Consigne et contexte législatif en Europe et en France
  • Ateliers rencontres avec 6 initiatives en France
  • Démonstration de machines de déconsignation
  • Le cas de la consigne en Allemagne
  • Visite d’une cidrerie pratiquant la consigne
  • Présentation de l’appel à candidature de l’ADEME

Informations et inscriptions : www.reseauconsigne.com

venez aussi visiter notre page Facebook ici 

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Edito – Continuons le combat !

Marc Ouvreau et Carole Lebechec

Marc Ouvreau et Carole Lebechec

La dernière AG de Cohérence s’est déroulée à   Ploufragan, près de St Brieuc. Nous y avons convié, comme vous le savez Raphael Souchier pour prolonger notre réflexion sur l’essence même de notre démarche. D’année en année et c’est ce qui fait notre notre spécificité dans le monde associatif régional, nous cherchons comment articuler les démarches d’associations locales diverses pour promouvoir des initiatives durables qui fassent sens au niveau du territoire régional. Si en effet je n’ai pas d’état d’âme par rapport aux  actions que nous portons avec mes collègues du conseil d’administration, jugez en par le Bilan activité 2015 VF qui rend compte  à travers les thématiques principales de l’eau et l’agriculture , l’alimentation et d’autre part des outils de démocratie participative , de la singularité de nos actions par l’approche plurielle et le souci de co-construire , il n’en reste pas moins que nous avons un peu le sentiment comme beaucoup de nos concitoyens que rien ne bouge .. et vous n’étiez pas là pour apporter un vrai démenti …. 
 Foin des regrets ! Nous n’avons pas perdu notre temps  le point de vue de Maudez notre volontaire service civique sur le débat avec Raphael vous en convaincra.

Pour ma part j’y ai trouvé des raisons de poursuivre notre route en faisant le pari que le fossé qui se creuse entre la démocratie  institutionnelle et les initiatives citoyennes qui fleurissent un peu partout finiront par infuser et modifieront le comportement des hommes et des femmes  politiques. Cela semble désespéré  au plan national et par conséquent dramatiquement compromis dans un pays jacobin comme le nôtre. Les évènements récents, le cheminement chaotique de la loi « travail » après  les contrepieds de l’épisode sur  la déchéance de nationalité et avant le pseudo sésame sur l’aéroport de ND des Landes . tout semble indiquer …qu’on va sombrer !

Et pourtant …L’état de déliquescence des organisations politiques qui ont confisqué le pouvoir citoyen est susceptible de permettre un sursaut. Le grand soir qui a bercé tant de consciences citoyennes ne fait plus rêver . Le développement des associations, leur place dans la société civile , leur influence sur les entreprises locales sont autant de leviers qui interpellent déjà des militants politiques sincères  bientôt désœuvrés qui peuvent se ressourcer au contact des « utopies » citoyennes  qui fleurissent en France , aux États Unis et partout ailleurs …Demain et même… de mains en mains comme l’annonçait le rédac chef de l’Age de Faire.

Pour finir nous vous donnons rendez vous le 21 mai à la marche contre monsanto à Lorient ou à Rennes

Marc Pouvreau, Co-président du réseau cohérence

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

8 juin : Quimperlé Communauté répondra en séance publique au Baromètre de la Transition

Par-defautLe 8 juin Quimperlé Communauté sera la première inter-communalité de Bretagne à répondre en séance publique au Baromètre de la Transition.

Ouverte à tous, cette soirée sera l’occasion d’un premier échange entre les élus et les citoyens du territoire de Quimperlé Communauté pour identifier les actions en faveur du développement durable déjà mises en œuvre sur le territoire et explorer de nouvelles pistes d’actions pour l’avenir. Un deuxième rendez vous aura lieu ensuite pour choisir de nouvelles actions à mettre en œuvre de manière co-responsable.

Rendez Vous le 8 juin, à 20h00 dans les locaux de Quimperlé Communauté.

1, rue Andreï Sakharov
CS 20245
29394 Quimperlé Cedex

RETOUR SUR LE BAROMÈTRE INTERCOMMUNAL : UN TRIPLE OBJECTIF
Sur le même principe que celui des communes, le « Baromètre intercommunal » vise à recenser certaines pratiques vertueuses déjà mises en place en faveur de la transition (énergétique, alimentaire, économique, démocratique, sociétale, écologique…) et à apporter des éléments de réflexion pour engager d’autres actions tout en créant un échange indispensable entre élus communautaires et citoyens.

Pour y parvenir, il a été conçu selon un triple objectif :
• Permettre à toutes les intercommunalités bretonnes d’évaluer où elles en sont dans leur prise en compte de la Transition grâce à la mise à disposition d’un questionnaire de base d’une centaine de questions et la possibilité de le compléter ensuite à son gré en prenant des engagements.
Enclencher une démarche participative à l’échelle intercommunale. Pour cela, le Baromètre doit impérativement être rempli conjointement par les élus de l’intercommunalité et des représentants de citoyens (association locale). Cela contribue à donner plus de pouvoir à la société civile en la mobilisant autour d’un nouveau projet de territoire ancré sur des valeurs partagées d’un développement durable et solidaire.
Expliquer de manière pédagogique au grand public tous les aspects du développement durable en les rendant concrets.

 METTRE EN PLACE LE BAROMETRE SUR VOTRE TERRITOIRE
Le Réseau Cohérence invite les associations d’un même pays à se rassembler pour constituer une plate-forme associative qui pourra porter le questionnaire sur son territoire.

Le Baromètre est souple dans sa méthode. Les réponses au questionnaire peuvent se faire sous 2 formats : en comité ou en séance publique. Pour ce dernier, toute la population est invitée par l’inter communalitée à participer aux débats.

Ce format est très pertinent pour plusieurs raisons car c’est l’occasion de :
• mettre en place concrètement une culture partagée du développement durable sur le territoire,
• montrer la complémentarité des associations qui chacune participe souvent à un ou des aspects du développement
• permettre aux élu(e)s et à leurs équipes de préparer la population locale à un futur Agenda 21 intercommunal, d’identifier des citoyens pour participer au comité de pilotage et donner dès le départ une dimension participative aux démarches de transition vers un développement durable.

Le Réseau Cohérence se tient à disposition pour présenter la démarche.

Télécharger le questionnaire et le guide mode d’emploi

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

21 MAI JOURNÉE INTERNATIONALE CONTRE MONSANTO à Lorient et à Rennes

21 mai : Marche Contre Monsanto

270-265.rcr=1.7

Le collectif «Lorient marche contre Monsanto » s’est formé autour de Lorient afin de promouvoir à sa manière une agriculture relocalisée et douce.

Il se propose de regrouper toutes les associations soutenant ou ayant envie de se joindre à cette gigantesque marche contre les multinationales des OGM et des pesticides toxiques qui se déroulera dans une cinquantaine de pays ce 21 mai : « Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre ! »

Ville aux cinq ports, Lorient est devenue l’une des trois plaques tournantes de l’importation de tourteaux de soja au Round-up ☠ avec ses 660.000 tonnes en transit. Provenant du continent américain, cet aliment-poison est blanchi sous l’appellation « Soja conventionnel » pour être ensuite consommé par le bétail local.

Ce sont ces viandes, ces œufs et ce lait que nous retrouvons au quotidien dans toute l’alimentation et quelque soit le label à l’exception des produits dits « bio »1  et heureusement de quelques produits locaux de producteurs plus éthique.

Plusieurs actions de neutralisation de ces produits toxiques et cancérigènes ont déjà été conduites par les Faucheurs Volontaires en 2013 et 2015 dans les silos de Kergroise. Cette fois, c’est une grande promenade festive qui nous est proposée.

En partageant cette grande marche contre Monsanto, nous aurons l’occasion de voir, revoir et faire voir les silos et hangars de concentré de glyphosate qui nous empoisonne l’eau et la nourriture.

Nous avons besoin de votre soutien dès à présent.

 A 14h  Place Du Grand Théâtre à Lorient

Dés 12h00 sur le mail François Mitterrand à Rennes et à 14h30, marche digestive et festive dans les rues

Information complémentaire : http://www.combat-monsanto.org/

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Débat Assemblée Générale « Mondialisation Versus Localisation » Les territoires leviers de la transition.

IMG_1948Le 30 avril dernier nous avons eu le plaisir d’accueillir Raphaël Souchier, qui a donné une conférence sur le sujet « Mondialisation Versus Localisation » Les territoires leviers de la transition.

 

Raphaël Souchier intervient comme consultant européen en économies locales durables et en intelligence collective. Au cours des 25 dernières années, il a animé pour l’Union Européenne onze réseaux de coopération et projets d’échanges d’expériences entre collectivités, universités et entreprises à travers le continent. Il est aussi intervenu en tant qu’expert auprès de l’UNESCO, de l’UNHCR et du Conseil de l’Europe.

 Pour introduire le débat Carole le Bechec et Jean-Claude Pierre, ont tout d’abord dénoncé de nombreuses pratiques et déviances de la mondialisation ayant pour impact une crise climatique mais aussi une perte de diversité environnementale et sociale sans précédent : Exemple de l’exportation du lait en poudre Breton vers la demande chinoise qui va augmenter de façon exponentielle ou bien encore la gare de Rennes, rénovée avec du granit importé de Chine.

Au niveau mondial l’augmentation des inégalités et la montée des violences remet en question les valeurs occidentales et le modèle de Margaret Thatcher « There is no alternative » toujours la référence de nos jours. On constate une perte confiance et d’intérêt en notre système politique. Les dirigeants de la Planète réunis lors de la Cop21 on montré l’urgence mais ne se donne pas les moyens d’agir concrètement.

Les citoyens ont le sentiment d’être engagé dans une impasse et c’est pourquoi il est nécessaire de changer de direction. Opérer une transition s’appuyant sur les principes du développement durable semble être la bonne solution. Comme le montre le film « Demain », des initiatives citoyennes fleurissent Localement sur tous les continents. Il ne faut pas être sceptique mais redonner de l’espoir et lutter contre l’indifférence et la résignation.

Indignons-nous et redonnons un équilibre vital à notre société !

Clipboard0122

 

En s’appuyant sur son dernier ouvrage « Made in local, emploi, croissance, durabilité : et si la solution était locale ? », Raphaël Souchier a partagé les solutions suivantes :

il est important de changer nos pratiques et de repenser nos moyens d’actions. Appuyons-nous sur les nouvelles technologies et utilisons un maximum d’initiatives car il n’y a pas de solution miracle. Appliquons le principe de résilience afin de ressortir de cette crise globale avec le moins de dégâts possibles.

Plus concrètement, quel sont les moyens de changer de cap ? 

  • Décarboner l’économie en réduisant les transports d’énergies et de matières. Renforcer notre résilience en consommant des produits locaux et en sauvegardant notre patrimoine culturel et naturel. Rappelons nous que la culture est un secteur qui génère une grande richesse économique.

Alors comment préparer la société Post-carbone ? 

En restaurant les régulations et en se fixant des objectifs partagés entre  société et biosphère. Favorisons les entrepreneurs locaux et la solidarité dans les milieux professionnels à la délocalisation des entreprises qui mène l’argent du contribuable dans les sphères financière. Il est important de travailler pour le territoire et sa prospérité en soutenant les associations et les acteurs économiques qui valorisent le patrimoine.

  • Des études chiffrées prouvent que les entreprises locales génèrent jusqu’à trois fois plus d’emplois sur leurs territoires que les entreprises étrangères/internationales. Le lieu d’installation du siège social, les racines de l’entreprise sont des éléments qui guident les investissements. Il faut garder les entreprises sur son territoire. On questionne ici le fiscal, la mobilisation des biens sur un territoire et les valeurs inculquées durant les études.
  • Être plus autonome et avoir plus de suffisance locale. Encore une fois il faut augmenter notre capacité de résilience. Pour cela, les initiatives privées doivent être encouragées par les régions d’abord, ensuite l’état. La culture de la centralisation ne fonctionne pas car la diversité des territoires français est trop grande. La mise en place d’actions est trop longue et mal adaptée à l’échelle locale. La région, les localités sont les entités les plus efficaces pour porter la majorité des initiatives et l’état est essentiel pour appuyer les projets les plus prometteurs et guider l’ensemble.

Il est nécessaire de diversifier l’économie des territoires de manière progressive en reliant la demande à l’offre. Valorisons par exemple, les labels régionaux, de qualités, les coopératives. L’objectif n’est pas d’inventer de nouveaux outils, mais d’utiliser les anciens avec de nouvelles perspectives. Cherchons à établir un développement durable et solidaire qui a ses principes bien définis. 

  • Favorisons des communautés locales plus solidaires en protégeant les petites entreprises par le biais d’une économie solidaire. Focalisons notre énergie dans une même direction en soutenant un type d’entreprise actif sur son territoire ainsi qu’une culture coopérative et ouverte. L’Homme est un être social qui donne du sens à sa vie grâce aux liens qu’il crée. Nous sommes tous locaux partout sur la planète. La seule manière de réinventer nos manières de vivre est de «  faire ensemble » 
  • Communiquons et mutualisons les savoirs. Aujourd’hui, de nouveaux modèles de démocratie se développent par le numérique et cela peux être un levier d’échanges dans nos rapports humains. Il est nécessaire d’ouvrir des espaces de liberté aux jeunes, par les jeunes pour faciliter et inciter les initiatives. 

Les deux seuls alliés que nous ayons sont les élus et NOUS. Nos meilleurs outils sont le politique, l’économique et le culturel. Le principe de précaution est mère de sureté. Le problème est qu’il est mis à mal par nos acteurs territoriaux au niveau local comme au niveau européen. Ne laissons pas la société et l’Etat saper notre bonne volonté d’action. Bricolons, rafistolons, renforçons-nous personnellement et collectivement, élargissons les champs de la transition, et peut-être que la perte de diversité culturelle, social et environnementale qui nous est destiné ne sera pas trop désastreuse.

Un grand merci à Raphaël Souchier 

Maudez, service civique.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

2 juin à Bubry (56) : 7éme étape de la caravane des transitions

caravane

fait étape chez vous

Jeudi 2 juin 2016 à 20 h – Médiathèque à Bubry (entre Plouay et Pontivy)

avec 5 projets concrets de transition alimentaire, énergétique, éducative.

  • Blé Noire : la monnaie locale du pays de Lorient

  • Faire pousser des fermes

  • Énergies renouvelables citoyenne

  • Baromètre du développement durable

  • Agenda 21 du Citoyen

l’initiative du Réseau COHERENCE en partenariat avec la mairie de Bubry et des associations : TARANIS, Terre de liens, Blé Noire le soutien de Lorient Agglomération

Publié dans Actualités, Les outils de la transition citoyenne | Laisser un commentaire

27 mai à Plouer : Nouvelle étape de la caravane des transitions

caravanefait étape chez vous

Vendredi 27 mai 2016 à 20 h – Salle des Fêtes à PLOUER (Nord de Dinan)

avec 5 projets concrets de transition alimentaire, énergétique, éducative.

  • Jardinage citoyen

  • La permaculture

  • Empreinte écologique & informatique

  • Mobilité douce

  • Agenda 21 du Citoyen

l’initiative du Réseau COHERENCE en partenariat avec EELV du PAYS de DINAN et le soutien de la mairie de Plouer et des associations : Liaisons Douces, Incroyables Comestibles, ……

Publié dans Actualités, Les outils de la transition citoyenne | Laisser un commentaire

FORUM NÉOLAB : Nouvelles Économies, Opportunités & Leviers d’Action pour le bien-être en Bretagne

Participez à un forum 
(ateliers d’échanges, interventions d’experts, expériences locales)
pour échanger autour de la démarche :

 neolab2nouvelles économies, opportunités 

leviers d’action pour le bien-être en Bretagne 

une démarche expérimentale, participative, innovante

 

Le 6 juin 2016 à Lorient

 Maison de Lorient Agglomération   


avec la participation de Jean-François Caron, Maire de Loos-en-Gohelle (59), 
d’experts et de témoins locaux

Programme en cours de finalisation


N’hésitez pas à diffuser dans vos réseaux 

Inscriptions possibles d’ici quelques jours sur le site


Nombre de places limité. N’attendez pas !

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

HUÎTRES : NATURELLES OU ARTIFICIELLES ? JE VEUX POUVOIR CHOISIR !

DNjSlbTaCwuPudP-800x450-noPad La reproduction des huîtres en mer, finalisée par un captage sur différents supports, caractérise un produit d’origine naturelle.
Cette particularité a donné à l’ostréiculture ses lettres de noblesse.
Comment aujourd’hui, peut-on proposer des huîtres sur les étals, auréolées d’une image traditionnelle, alors qu’elles proviennent de laboratoires après MANIPULATIONS, MODIFICATIONS, TRAITEMENTS AUX ANTIBIOTIQUES.
 

L’impact des huîtres artificielles sur le milieu n’est à ce jour pas mesuré, laissant présager du pire.

La stérilisation du cheptel, la perte de ses défenses immunitaires, sa dégénérescence, sont des perspectives peu réjouissantes qui entraîneront la disparition de l’huître TRADITIONNELLE et la dépendance des ostréiculteurs/trices vis-à-vis des écloseurs.

 Depuis 2008 nos huîtres meurent en moyenne à 80 % !!

     De ces écloseries sont mêmes sorties les fameuses huîtres TRIPLOÏDES (manipulations chromosomiques, OVM), joliment appelées huîtres des 4 saisons.

     Nous estimons que notre profession a le devoir d’informer le consommateur sur l’origine de ce qu’il mange.

     Différentes démarches ont déjà été effectuées, notamment au Sénat en janvier 2016, lors du projet de loi biodiversité.
Le Sénateur Joël Labbé a présenté un amendement sur l’étiquetage des huîtres, malheureusement rejeté.

     C’est pour cela que l’association Ostréiculteur Traditionnel lance cette pétition, afin d’obtenir un étiquetage clair indiquant si l’huître est d’origine naturelle (née en mer, respectant un cycle naturel lié à la saisonnalité) ou d’origine artificielle (née en laboratoire/écloserie, standardisée, modifiée, industrialisée).

­­Mesdames, Messieurs, les amateurs d’huîtres, votre soutien nous est indispensable pour relancer notre demande !!

HUÎTRES : NATURELLES OU ARTIFICIELLES

JE VEUX POUVOIR CHOISIR !!

SIGNER LA PÉTITION

Contact : www.ostreiculteurtraditionnel.fr 

Facebook : https://www.facebook.com/groups/144050443805/

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire