Les associations de Bretagne demandent à la Région de se positionner contre la construction de la centrale électrique à cycle combiné gaz (CCG) à Landivisiau.

Rennes, le 25 février 2019

17 associations bretonnes s’unissent dans une même lettre pour demander au Président de la Région Bretagne de renoncer au projet de centrale à gaz de Landivisiau. Un document précis et argumenté est remis au représentant élu de la Région : la lettre sera rendue publique mercredi à l’occasion d’un point presse à Landivisiau, à 11h15.

Extrait :
Monsieur le Président,
Lorsque vous avez reçu le 30 novembre dernier les représentants du collectif pour une transition écologique et solidaire de Bretagne, vous avez été interpelés sur l’aberration de soutenir un projet de centrale à gaz à Landivisiau, alors que nous étions tous autour de la table à échanger à propos de la nécessaire transition écologique, qui pour faire face à l’urgence climatique, doit s’affranchir de toute énergie carbonée. […]Monsieur le Président, vous avez l’occasion sur ce dossier d’initier la rupture que vous appelez de vos vœux, en cohérence  avec les grandes orientations de la Breizh-Cop « un monde à vivre ».

La Breizh-Cop, un « monde à vivre »
, telle est l’ambition de la grande concertation initiée par la Région auprès des acteurs du territoire : 38 enjeux ont été votés en décembre dernier, définissant ainsi les grandes orientations du futur schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires. La volonté politique régionale est aujourd’hui d’aller vers une rupture négociée du modèle breton, pour faire face à l’urgence climatique.

Unies et Déterminées :
Les associations militantes pour la protection de l’environnement sont sur leterrain, pour défendre les valeurs d’intérêt général. Depuis l’émergence du projet en 2012, lesbénévoles n’ont cesse d’alerter sur la fuite en avant de ce projet inutile, qui est avant tout un choixpolitique plus qu’énergétique. Au fil des années, les arguments s’ajoutent les uns aux autres,anéantissant le fantasme d’un «black out» breton, qui assurément ne se produira jamais, au vu desnouvelles tendances avérées de consommation d’énergie et du développement des énergiesrenouvelables.

Fédération Bretagne Nature Environnement qui regroupe  Bretagne Vivante, COBEN, Eau et Rivières de Bretagne, GMB, UMIVEM, VivArmor Nature à qui s’associent aussi SeauS – Agir pour un Environnement et un Développement Durables – CLCV Finsitère – Force 5 – LDDNC –  Alternatiba Rennes – GASPARE – Commana dit Non à la Centrale – Réseau Cohérence – AAPPMA de L’Elorn.

Point presse :  mercredi 27 février à 11h15 au rond point du Drennec (sortie du Vern) à Landivisiau
Gérard Borvon : 07 88 32 51 83
Benoît Bronique : 06 49 21 47 19

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.