Un engagement fort demandé aux collectivités par le Collectif pour une Transition Écologique et Solidaire de la Bretagne

Lettre ouverte aux EPCI

Objet : Réponse aux engagements de la Breizh Cop     

Madame La Présidente, Monsieur Le Président,  
Mesdames et Messieurs les élus communautaires,  

Nous sommes entrés dans une urgence climatique sans précédent. L’ensemble du vivant subit un effondrement dramatique, sous l’impact de certaines activités humaines. N’oublions pas que l’humanité fait partie intégrante de l’écosystème terrestre et dépend de celui-ci.

En tant qu’élus de collectivités locales, vous êtes en responsabilité de ce que nous devons faire collectivement et concrètement pour protéger les ressources naturelles, nos biens communs. Celles-ci sont en priorité les sols, l’eau, l’air, la biodiversité qui déterminent le fonctionnement des écosystèmes, source de notre alimentation et au final de nos conditions de vie. D’autre part, les transitions à venir devront aussi s’appuyer sur les coopérations et la solidarité. Elles sont porteuses d’espoir pour la revitalisation économique des territoires ruraux et des villes (énergie, bâtiments, transports, circuits courts…) et globalement de tous les projets collectifs qui redonnent du sens aux « communs » dans notre société.

L’urgence est là. Elle nécessite une transition globale de nos sociétés, mais aussi de vraies ruptures avec des logiques qui nous amènent à trop consommer et gaspiller les ressources. Si chacun peut s’engager à titre citoyen, les territoires sont des leviers d’action puissants.

En Bretagne la Breizh Cop est un processus à  saisir avec force et conviction. La Région, porteuse de cette dynamique, vient de vous inviter à répondre à une grille d’engagement sur 38 objectifs. Entre mars et avril vous, élus, aurez la possibilité de fixer les engagements volontaires de votre collectivité. C’est à l’aune de ceux-ci que seront posées les ambitions bretonnes dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement du territoire et d’équilibre des territoires) qui sera finalisé cette année.

Quelle Bretagne voulons-nous en 2040 ? C’est la question que s’est posée notre Collectif breton pour une transition écologique et solidaire, regroupant des associations, des collectifs, des citoyens engagés… Nous sommes convaincus que la transition est possible en Bretagne, et qu’elle est souhaitée par de nombreux citoyens, collectivités, entreprises et groupes sociaux. Vous trouverez ci-joint nos 10 objectifs prioritaires. Nous pensons que vous avez les outils pour les mettre en œuvre au niveau de votre territoire. Il ne s’agit maintenant que de questions de volonté, d’imagination voire de mutualisation, car les solutions existent déjà.

La transition sur votre territoire, pour être efficiente, doit être partagée par les différents acteurs, et donc animée, accompagnée. Au sein du collectif, nombre d’associations locales actives sur vos territoires sont prêtes à vous rencontrer pour co-construire vos engagements dans le cadre de la Breizh Cop. N’hésitez pas à nous contacter pour être mis en contact. Nous serons très attentifs à ce que les collectivités bretonnes se fixeront concrètement comme objectifs et moyens d’action pour enclencher et développer les transitions urgentes et nécessaires que vise la Breizh Cop. Dans cette optique, nous vous remercions de tenir informé notre collectif, ainsi que vos associations locales, de votre réponse à la Région pour que nous puissions valoriser publiquement vos engagements, avec ceux des autres territoires.

Notre appel est diffusé à tous les Bretons sur les réseaux sociaux et par voie de presse. Les citoyens, les associations, les syndicats, les entreprises et bien sûr tous les élus doivent se mobiliser dès à présent.

Bien cordialement,

PJ : Manifeste du collectif

Signataires :
Alain Bonnec, Président d’Eau et Rivières de Bretagne ;
Carole Le Bechec et Marc Pouvreau Co-présidents du Réseau Cohérence ;
Benoît Bithorel, Groupe Mammalogique Breton ;
Gwénola Kervingant, Présidente de Bretagne Vivante ;
Christophe Leman, Alternatiba Rennes ;
Erique Lepeinteur Président de la MCE ;
François Malglaive, Président COBEN ;
Jean-Luc Toullec, Fédération Bretagne Nature Environnement ;
Christine Prigent, présidente Union Régionale CPIE de Bretagne.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.