Profitons de la Pandémie pour faire la paix avec la terre

Ci-dessous le résumé par Marc Pouvreau d’un article du Monde du 18 mars 2020, interview de Mireille Delmas Marty.

La crise sanitaire est une démonstration du degré d’interdépendance de nos sociétés. Aucun état ne pouvant rester durablement solitaire le moment est venu pour que la souveraineté devienne solidaire chacun prenant sa part des biens communs mondiaux qu’il s’agisse du climat ou de la santé. Il faut appliquer la clause des responsabilités communes et différenciées (principes selon les quels les pays développés admettent que la responsabilité des pays développés est plus importante que celle des pays pauvres).

Elles concrétisent l’idée d’un commun multiple entre uniformité et pluralité, il s’agit de « bricoler entre les droit national internationalisé et et le droit international contextualisé plutôt que que de mettre en place un système autoritaire par extension du droit du pays le plus puissant de la planète. »

Pour organiser la gouvernance des biens communs de façon démocratique nos sociétés devront faire l’apprentissage de la complexité.

Sur le plan politique, elle propose pour assurer le pilotage une gouvernance dite SVP car elle associe Savoir scientifique, Vouloir citoyen et Pouvoirs publics et privés. Sur le plan économique, il faudra que les biens communs sortent du marché. Enfin sur le plan sociétal, la communauté mondiale émergente est sans précédent, elle superpose en effet à des communautés de destin fondées sur l’histoire et la mémoire, à une communauté fondée sur l’anticipation.

Nous avons besoin d’une boussole engendrée par la spirale des humanismes qui va de l’humanisme de la relation à celui des interdépendances planétaires sociales et écologiques en passant par l’humain émancipé des Lumières et celui qui tente d’échapper au déterminisme d’une espèce de plus en plus formaté ;

Ne rêvons pas … il s’agit à l’occasion de la crise sanitaire de commencer à mettre en place des dispositifs de protection solidaire des biens communs mondiaux. Profitons de la Pandémie pour faire la paix avec la Terre … et préparons nous à mettre en place les moyens destinés à nous préserver du désastre planétaire annoncé.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.