La crise sanitaire incite à se préparer à la mutation climatique

Ci-dessous le résumé par Marc Pouvreau d’un article du Monde du 26 mars 2020 du philosophe Bruno Latour.

Si la crise sanitaire incite à se préparer à la crise climatique il est peu probable malgré les accents Chuchilliens d’E .Macron qu’il en tire toutes les conséquences et nous engage dans la Transition .

La crise écologique justifierait en effet ô combien les mesures prises pour la Pandémie .Certes dévastatrice pour des millions d’êtres humains sans provoquer toutefois du moins on peut l’espérer, une augmentation de la mortalité alors que c’est toute vie sur terre qui est menacée par le dérèglement climatique . Le « quoiqu’il en coûte » n’est qu’un artifice destiné à reprendre la main en sacralisant la santé pour pouvoir continuer comme avant. Dans la crise sanitaire, c’est en effet le ‘brave peuple qui doit réapprendre, comme à l’école primaire, à se laver les mains…. Pour la mutation écologique c’est l’État qui se trouve en situation d’apprentissage »

La mobilisation générale contre le virus «  nous sommes en guerre » contre … un virus ! « Dans la mutation écologique , cette fois ci l’agent pathogène dont la virulence terrible a modifié les conditions d’existence de tous les habitants de la planète ce n’est pas le virus mais les humains.

Pour cette guerre là l’État national est aussi mal préparé que possible  Il conclut en espérant que «  ce temps de carême fut-il républicain peut entraîner des millions de gens ,bloqués chez eux à retrouver du temps pour réfléchir »

C’est à nous militants de les y aider .

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.