La Transition c’est AUSSI l’accueil des réfugiés…

Si l’organisation au Bourget de la  Cop 21 n’a pas suffi à alerter l’opinion sur les conséquences du changement climatique – en particulier les mouvements migratoires – la situation au Proche et au Moyen-Orient s’ajoute aux causes récurrentes pour provoquer un afflux sans précédent de réfugiés qui déferlent sur L’Europe sans toutefois provoquer la réaction salutaire qu’on est en droit d’attendre d’une Europe de valeurs. Elle pourrait pourtant trouver là l’occasion de se transcender et de sortir de l’ornière dans laquelle l’enlisent l’égoïsme et la cécite de la plupart de ses élites.

En France en particulier où la situation n’est en rien comparable à celle que connaissent nos voisins, le gouvernement tente désespérément de nier la situation à Calais. La tentative de réponse européenne née sous l’impulsion provoquée par la position courageuse de la chancelière allemande a pourtant révélée que l’opinion publique était plus réceptive que ses élites et les pseudos réponses apportées par les pouvoirs publics ( accueil de réfugiés sur tout le territoire) ne vont elles pas déclencher un sursaut citoyen  devant tant de maladresses ? Des réactions ici ou là en témoignent… En voici une :

 – À  lorient  La présentation successive à quelques jours d’intervalle de 2 documentaires sur le sujet et l’affluence qu’ils ont provoqué témoignent en tout cas d’une prise de conscience citoyenne dont ne peut que se réjouir. 
La presse locale s’en est fait l’ écho en présentant  une nouvelle association UTOPIA 56 qui a animé le débat qui a suivi la projection du documentaire No London Today réalisé par Delphine Deloget.

Un film qui date de 2007 alors que la situation à Calais n’avait pas la dimension proprement scandaleuse qu’elle revêt aujourd’hui: plus de 6.000 personnes parquées à Calais et environ 2.000 à Sinthe à quelque kilomètres.

Utopia 56 est née de la prise de conscience de quelques personnes du monde du spectacle, artistes et logisticiens qui lors d’un passage dans la région ont fait le constat de l’impéritie des pouvoirs publics, de l’inadéquation des réponses des organisations caritatives traditionnelles en matière d’accueil  d’hébergement :

– toilettes et sanitaires totalement inadaptés aux flux alors qu’on sait répondre à l’accueil de plusieurs milliers de personnes dans le cadre de festivals.

– L’organisation de camps proposés par l’ONU (HCR) refusés par le gouvernement Français pour une question de « standing » (la France est un pays développé!). Ils pourraient pourtant, en tout cas c’est la proposition d’UTOPIA,  être mis en place avec le concours de techniciens volontaires qu’ils encadreront.

Autre constat, les bénévoles s’épuisent : anglais, belges, hollandais mais peu de français…

Les objectifs de Cohérence, la promotion d’un monde soutenable, la transition, l’économie circulaire… La mobilisation pour un changement de pratiques de mode de vie : c’est AUSSI la solidarité active pour une réponse digne à la détresse de nos frères, pas seulement demain quand le monde aura changé !

Marc Pouvreau

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *