Les conseils de développement et les élections régionales

marc pLe Conseil d’administration de Cohérence vous entretient régulièrement de son activité dans ce domaine, particulièrement depuis le débat de l’AG 2015. Nous avons inscrit dans nos orientations majeures notre volonté de favoriser le débat citoyen et de  cibler à cet effet les Conseils de développement. Cela contribue à  présenter et partager nos convictions avec le citoyen et la sphère politique.

Ce chantier ouvert en considération de l’opportunité que présente la proposition du Conseil régional de fonder la préparation du plan pluriannuel d’équipement  sur la participation des citoyens au sein des pays sera t il  confirmé par la nouvelle assemblée régionale ? Il s’agit d’un véritable enjeu pris au sérieux par les Conseils de développement. Je peux témoigner de l’implication du nouveau Conseil de développement du Pays de Lorient qui s’est constitué en association et s’est mis au travail en constituant plusieurs comités ou commissions ( participation citoyenne , Comité de programmation Commission verte etc ) tout en développant une démarche constructive auprès des élus pour tout à la fois affirmer leur indépendance, obtention d’un budget autonome , élaboration d’un planning de participation aux décisions . Le Conseil de développement a inauguré une campagne de communication auprès des citoyens qui  a démarré le 20 octobre dernier par la présentation par Cohérence de ces outils de démocratie participative en collaboration avec une de ses plus fidèles adhérentes l’association Nature et Culture .

 Cet objectif  de collaboration avec tous les Conseils des pays est en marche, nous participerons prochainement à une initiative du pays de Vannes et j’engage nos collègues qui à un titre ou à un autre sont parties prenantes dans un CD à porter le message.

 Pour revenir plus concrètement à la question du devenir des Conseils de développement , il convient de remarquer que ceux-ci ont une reconnaissance réglementaire très relative.  Ils  ont pris un essor lié à la bonne volonté des « politiques » au sein des agglomérations urbaines,  leur existence en région est quasiment limitée à la région Bretagne Il n’est pas exclu que la réaffirmation de leur pertinence par l’ assemblée sortante ne soit pas dénuée d’arrière pensée. Pour en avoir le coeur net nous invitons toutes les listes en présence à se positionner sur cette question.

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités de Cohérence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *