Pour renouveler son engagement Cohérence s’appuie sur de solides piliers

Pourquoi ne pas le dire Jocelyn était notre mauvaise conscience Nul doute qu’en ce moment d’unanimisme national, il n’aurait pas manqué de nous mettre en garde contre les récupérations d’un esprit guerrier de bon aloi ( N’est ce pas déjà fait avec la déclaration de la Ministre de l’Environnement appelant à la construction de nouvelles centrales nucléaires).

 Jean Yves Griot quant à lui était la part de bons sentiments de Cohérence.Il nous reliait avec clairvoyance et lucidité à la société et au pouvoir en place. Ce n’est sans doute pas par hasard et non sans ironie que le « terrain » préparé par le second ait valu à Cohérence une distinction : le trophée régional du Développement durable grâce ou malgré l’opiniâtreté et le « coté sans concession » du premier. C’est encore cette ténacité et sa compétence qui nous ont permis de recouvrer le droit à recevoir des dons défiscalisés, contesté par une administration fiscale dont il dénonçait l’omnipotence.Merci à vous Jocelyn et Jean Yves!

 Comment allons nous faire sans votre précieux concours pour continuer à marcher sur deux jambes ?

 Cohérence doit relever ce défi et s’y emploie en conviant tous ses adhérents et tous les autres à refonder le Mouvement lors de la prochaine assemblée générale. Un nouveau texte fondateur en gestation depuis plusieurs mois, répondant à une sensibilité à laquelle Jean Yves et Jocelyn ont fortement contribué est en préparation partant des territoires pour régénérer la démocratie représentative pour adapter notre action aux enjeux du moment c’est-à-dire la Transition. C’est en s’appuyant sur notre histoire passée, sur notre légitimité reconnue que nous devons oser la transition démocratique et écologique pour répondre aux aspirations que l’on perçoit de plus en plus fortement dans la société civile et conforter le mouvement associatif précurseur mais qui doit constamment se régénérer C’est donc en confirmant ce mouvement de fond ensemencé par le concept de développement durable et solidaire que nous devons proposer un renouveau démocratique citoyen partant des territoires pour régénérer la démocratie représentative en l’ouvrant davantage à la présence des citoyens.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *