Qui sommes-nous ?

A partir du 1er juillet un seul numéro pour joindre Cohérence 06 73 21 06 66

L’association Réseau Cohérence regroupe principalement en Bretagne plus d’une centaine d’adhérents (associations, syndicats, entreprises, agriculteurs, particuliers). Depuis 1997, Cohérence, c’est à dire le cœur de ce réseau, développe des outils adaptés à la transversalité des problématiques (écologiques, économiques, sociales et solidaires). Ces outils s’appuient sur la démocratie participative et la coopération entre les acteurs de la société civile et les élus des territoires.

L’association Réseau Cohérence a signé la déclaration commune du Collectif pour une transition citoyenne et s’inscrit totalement dans ce mouvement vers un développement solidaire et durable.

transition-citoyenne-header-650x150Le Réseau Cohérence porte une dynamique positive et mobilise les citoyens autour de nouveaux projets de territoires sur des valeurs de développement fait d’humanisme, d’écologie et d’une économie au service d’un mieux-vivre ensemble.

Cet engagement a été récompensé par deux trophées bretons du développement durable, pour l’ Agenda 21 des familles et du citoyen (2011) et pour l’action en faveur de l’élevage de porc sur paille (en 2014).

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

C’est quoi la Breizh Cop ?

La Région a décidé de construire un nouveau projet de territoire pour la Bretagne, nommé Breizh Cop. Tous les partenaires institutionnels, acteurs socio-économiques et citoyenne·s sont invité·e·s à s’y associer et à participer au processus inédit pour élaborer ce projet. L’ambition : maîtriser et accélérer la mise en œuvre de toutes les transitions en Bretagne : transition écologique, transition climatique, transition économique, transition sociétale mais aussi transition méthodologique.

Pour parvenir à fédérer et construire ce grand projet régional, la méthode retenue est celle de la Cop 21 (« Conférence des parties » en anglais), qui a abouti à l’accord de Paris sur le climat en 2015 : il s’agit d’associer toutes les parties prenantes autour d’un projet de développement durable et d’aller chercher une large participation citoyenne.

En savoir plus

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

31 mai, 1 et 4 juin sur le Pays de Lorient Formation : Donner envie de s’engager dans la transition

Formation : Donner envie de s’engager dans la transition

Formation gratuite à l’outil Agenda 21 du citoyen pour construire
ensemble un avenir plus durable

Afin de toucher un plus grand nombre de citoyen et sortir du cercle des
convaincus, le réseau Cohérence vous propose de vous former à l’usage de
l’outil « Agenda 21 du citoyen » pour donner à votre entourage envie de
cheminer vers une transition écologique et solidaire.

C’est un outil d’animation convivial, court (2h00), léger (groupe de 4 à
10 personnes), accessible à tous (bénévoles et professionnels) et aux
plus grand nombre (la méthode et les outils sont gratuits et accessibles
en ligne).

L’objectif est que vous puissiez vous en servir à l’issue de cette
formation.

Dans le cadre de la #breizhcop et de l’appel à projet développement
durable de Lorient Agglomération 3 session de formation auront lieu sur
le territoire :

– Jeudi 31 mai de 18h00 à 20h00 avec Optim Ism route de la croizetiére à
Riantec
– Vendredi 1er juin de 20h00 à 22h00 avec Loca Terre salle Jo Huitel à
Languidic
– Lundi 4 juin de 18h30 à 20h30 avec Tarz Heol Ploemeur salle Soleil
Automne à Ville de Ploemeur


Présentation :
L’agenda 21 du citoyen c’est avant tout des groupes de citoyens et de
familles qui interagissent ensemble pour devenir des héros ordinaires du
Développement Durable et Solidaire en mettant en place dans leurs foyers
des actions concrètes relatives à la réduction des gaz à effet de serre,
le tri des déchets, la solidarité au quotidien, …

Au cours de cette session, les participants vont vivre grandeur nature
les sept étapes essentielles de la démarche pour réaliser leur propre
Agenda 21, à savoir : accueillir ; (s’)informer ; débattre ; se
questionner ; partager ; échanger et poursuivre.

Son objectif ? Permettre au citoyen de se situer au regard du
développement durable, de découvrir de nouvelles pratiques, de modifier
progressivement ses habitudes et d’échanger sur ses expériences lors
d’un moment collectif, joyeux et convivial.

Ce temps d’échanges peu avoir lieu chez un particulier (dans un salon,
jardin, entre amis, voisins, …), un lieu public (maison de quartier,
café, troc & puce, …), au sein d’une association (club de sport,
jardins partagés, …), dans un cadre professionnel (comité
d’entreprise, comité des œuvres sociales, …) ou d’une politique
publique (politique de la ville, lancement d’un Eco-quartier, …)

La démarche initiée pourra se poursuivre sous la forme de dynamiques de
groupes locaux qui s’inscrivaient dans la durée en explorant des thèmes
plus précis (alimentation, énergie, économie solidaire, ……) en
reprenant la méthode Agenda 21 du Citoyen.

Inscription :

Julian Pondaven
Directeur
06 73 21 06 66

Publié dans Actualités, Pôle Agenda 21, Baromètre, Démocratie Participative | Laisser un commentaire

URGENCE CLIMATIQUE et … Bilan carbone de l’opération militaire contre la ZAD ? Bilan carbone de la ZAD ? ! Biens publics, Bien privés, Biens communs…

 
URGENCE CLIMATIQUE  et …
Bilan carbone de l’opération militaire contre la ZAD ?
Bilan carbone de la ZAD ?
Biens publics, Bien privés, Biens communs…
 
Armina Knibbe, membre associée au conseil d’administration du Réseau Cohérence partage avec nous dans le document ci-dessous ses réflexions sur les événements récents à Notre Dame des Landes.
 
Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

BREIZH COP : une ambition à affirmer et à partager

Le collectif pour une transition écologique et solidaire souhaite une vraie mobilisation pour l’avenir de la Bretagne.

Notre collectif pour la transition écologique et solidaire soutient l’initiative régionale Breizh COP, ses enjeux et ses ambitions. Mais nous constatons que le document d’orientation présenté aujourd’hui aux élus reste trop timoré et ne transcrit pas suffisamment les ambitions affichées.

Ce jeudi 19 avril, les élus de la Région Bretagne sont réunis à Brest pour une session extraordinaire du Conseil régional sur la Breizh Cop, déclinaison bretonne de la COP 21. Ils vont débattre, à partir d’un document « point d’étape » présenté par le Président, d’une charte des valeurs et des principes ainsi que des trois premières orientations de ce rapport.

De bonnes ambitions sont affichées :

Dans le document « Pont d’étape », le président de la Région écrit : « le changement climatique constitue l’un des enjeux, sinon l’enjeu majeur, requérant des transformations profondes de nos modes de penser et de faire ».

Deux ambitions complémentaires guident cette Breizh Cop :

– développer une vision pour la société bretonne de 2040, et définir un véritable engagement dans la transition.

– mobiliser tous les bretons, citoyens, collectivités, entreprises pour s’engager ensemble avec la Région dans cette transition, en considérant que la principale valeur ajoutée sera d’être transversale et de croiser les approches jusque-là trop segmentées et cloisonnées.

Mais le document d’orientation n’est pas à la hauteur des ambitions affichées :

– Ce document ne s’appuie pas sur un diagnostic partagé. Le réchauffement climatique est déjà là, les atteintes graves à la biodiversité aussi. Pour mobiliser largement, il faut d’abord présenter et expliquer les enjeux et les impacts sur la vie et l’activité économique des bretons.

– Les orientations ne proposent pas d’objectifs ou même de pistes d’objectifs chiffrés qui puissent montrer son ambition d’impulser réellement de fortes transitions. En matière par exemple de réduction d’émission de gaz à effet de serre, de déploiement des énergies renouvelables, d’ambition pour le bio etc…

Ce document ne rompt pas avec « nos modes de penser et de faire ». L’idée d’une « transformation profonde » que le Président appelle de ses vœux, disparaît progressivement à sa lecture alors que réapparaît le productivisme quantitatif. Il continue, de manière dramatiquement classique, à exclure l’environnement du champ de l’économie et du social.

la démarche de mobilisation et de concertation n’est pas suffisamment claire et soutenue. Nous attendons les contributions par exemple du comité scientifique sur la méthode de participation. Aucun moyen financier budgétaire spécifique n’est alloué à la nécessaire participation des citoyens, ni aux futures transitions.

Pour notre collectif, l’enjeu de cette COP est de réunir (enfin !) les conditions de la transversalité et de la mixité entre l’économie, l’environnement, la qualité de vie. Il ne peut pas y avoir d’économie, d’agriculture, de santé durable en Bretagne dans un environnement de mauvaise qualité.

Nous demandons que les élus :

–  écoutent l’appel des 15000 : il y a URGENCE pour le climat, l’environnement et l’Homme ;

– écoutent les citoyens et la société civile bretonne, par exemple le CESER (Conseil Économique, Social et Environnemental de la Région) dont nous soutenons l’avis, voté à l’unanimité des représentants :

« Dans son rôle de stratège et de fédérateur, c’est au Conseil régional de Bretagne d’impulser, de se donner les moyens, avec ses partenaires, de mettre en oeuvre le grand projet régional, de créer les conditions de sa réussite. Des orientations fortes auraient ainsi pu être soumises à la concertation et au débat telles que : la Bretagne en 2040 : territoire zéro carbone, territoire zéro chômeur, territoire à énergie positive ? »

– mettent en place des modalités et des moyens suffisants pour informer, sensibiliser et mobiliser les bretonnes et les bretons autour de ces enjeux qui engagent l’avenir de notre région

La voie est loin d’être toute tracée, c’est certain, mais de nombreux projets et actions existent déjà en Bretagne, qui doivent permettre de s’engager dans cette expérimentation, cette transition dans les territoires, dans les entreprises, dans les associations, dans les collectivités territoriales.

Notre collectif est, pour reprendre là encore les mots du Président, le symbole même « du volontarisme, de la responsabilité et de l’engagement ». C’est pourquoi le collectif appelle tous les acteurs à se mobiliser et à contribuer. Nous appelons tous les citoyens, les collectivités et entreprises à nous faire part de leurs idées, leurs réflexions, leurs actions pour continuer d’alimenter les expertises et expérimentations que nous avons déjà recensées depuis de longues années. Nous présenterons avant l’été nos 10 priorités partagées pour une BRETAGNE A VIVRE ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE.

Rejoignez nous !

@collectiftransition

Contact Presse :

Carole Le Bechec (Coherence) 06 98 82 66 00

Jean-Luc Toullec (FBNE) 06 09 68 04 07

Contact mobilisation – contribution :

Julian Pondaven (Cohérence) 06 73 21 06 66 contact@reseau-coherence.org

Les signataires :

Alternatiba Rennes

Bretagne Vivante

Coben

Cohérence

Énergies citoyennes en Pays de Vilaine

Eau et Rivières de Bretagne

Federation Bretonne Nature Environnement

Nature et Culture

 

 

 

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

13 avril à Saint-Malo : La transition sans rupture a-t-elle un sens ?

Le réseau Cohérence agit pour la transition citoyenne. Il regroupe une centaine de membres dont 70 associations parmi lesquelles 6 J’Ose, association malouine.

6 J’Ose et Cohérence invitent

pour les 20 ans du réseau à

un débat participatif :

La transition sans rupture a-t-elle un sens ?

Les messages d’alerte se multiplient, les manifestes aussi. Pourtant, toutes les données virent au rouge en matière de changement climatique comme d’épuisement des ressources naturelles. Le compte des actions n’y est pas. La transition, ce chemin vers un développement soutenable, n’en finit pas de caler au démarrage même si de nombreuses actions locales montrent le chemin. Face à l’urgence encore soulignée par 15 000 scientifiques de 184 pays il faut agir concrètement contre « une souffrance généralisée et une perte catastrophique de biodiversité ». Une trajectoire douce est-elle possible ? Peut-il y avoir réellement transition sans rupture ? Dans nos modes de vie, dans les modes de production, dans le sens même de la vie humaine ? Et surtout, comment agir en tant que responsable politique, acteur économique et citoyen à l’échelle de la Bretagne ?

  • Venez échanger sur la transition et contribuer en direct à la BreizhCop

Vendredi 13 avril 2018 de 18h30 à 20h, entrée libre et gratuite

Espace Bouvet, Salle Bouvet, Place Bouvet, Saint-Malo

Un débat animé par Philippe Delacotte, journaliste, avec :

Françoise Gatier : Membre de 6 J’Ose et du Codesen, le Conseil de développement du Pays de Saint-Malo.

Célia Gautier : Expert climat de la Fondation pour la Nature et l’Homme.

Jean-Claude Pierre : Porte-parole du Réseau Cohérence, co-fondateur de Cohérence, Eaux et Rivières de Bretagne, Nature et Culture.

Thierry Burlot : Vice-Président du Conseil Régional en charge de l’environnement. Porteur de l’initiative BreizhCop qui vise à définir collectivement des objectifs de transition et abonder le Sraddet, Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires.

Julien Moreau : L’éco-aventurier mène des projets de sports extrêmes pour sensibiliser et motiver les jeunes à mettre en œuvre la transition de leur

 

établissement scolaire.

 

INVITATION CONFERENCE VF

Invitation AG 2018 VF

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

L’HUITRE BIO EST-ELLE BIO ?

L’action de Cohérence et l’engagement de Joel Labbé aux cotés des ostréiculteurs traditionnels pour une huitre née en mer qu’il faut se battre et résister à la pression des lobbies qui voudraient favoriser la production industrielle dont la responsabilité dans les nombreuses crises qui ont affectées la profession n’est certes pas prouvée mais est fortement suspectée. Là encore le respect de l’environnement, le maintien d’un cycle naturel des saisons sont des  gages de qualité, porteurs  de valeur ajoutée et de maintien de l’emploi ainsi qu’en attestent les ostréiculteurs de la ria d’Etel parmi les premiers a adhérer au  Réseau Cohérence. Nous relayons ci-dessous le communiqué de l’association Ostréiculteurs Traditionnels.

L’HUITRE BIO EST-ELLE BIO ?

Les réglementations actuelles de l’Union européenne sur la production d’huîtres biologiques prévoient de donner la priorité aux naissains issues d’écloseries et de « tolérer » les naissains d’origine naturelle. Cette situation est jugée inacceptable par l’Association « Ostréiculteur Traditionnel ». En effet, cela est totalement incompatible avec les valeurs de la production biologique et est trompeur pour les consommateurs.
Nous voulons saisir l’occasion de l’évolution en cours des réglementations européennes relatives à la production aquacole biologique pour obtenir l’interdiction de l’utilisation des naissains issues d’écloseries.
A l’occasion de l’Assemblée générale de notre association, nous souhaitons informer le grand public sur nos démarches engagées auprès de la Commission européenne et l’incohérence du label bio existant sur les huitres. En clair, les huitres commercialisées aujourd’hui en bio, issues d’écloseries :

– ne correspondent pas aux valeurs et principes de la réglementation européenne pour la production biologique, ni à ceux de l’IFOAM,

– sont produites selon une technique néfaste pour l’environnement, et en particulier fortement défavorable à la biodiversité,

– ne correspondent absolument pas aux attentes des consommateurs.

« Ostréiculteur Traditionnel » a mobilisé des scientifiques pour étayer son expertise de la réglementation en vigueur. Un rapport détaillé a ainsi été transmis fin 2016 au responsable du programme de recherche européen OrAqua. Sur cette base, nous avons sollicité, en juin 2017, la Commission européenne (Unité B4 Agriculture Biologique, de la Direction Générale de l’Agriculture et du Développement Rural).
Nous demandons la réécriture du Règlement européen en vigueur relatif à l’huitre bio afin d’en interdire les naissains issus d’écloserie.

QUI SOMMES-NOUS ?
L’association « Ostréiculteur Traditionnel » a été créée en 2007. Elle a pour objet la valorisation et la défense de l’huitre née en milieu non dirigé. Les membres de l’association, ostréiculteurs présents sur les 7 bassins français, s’engagent à produire et commercialiser uniquement des huitres nées en mer.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Cohérence a emménagé à La Colloc

Tout est dans le titre. Cohérence a emménagé en septembre à La Colloc, un espace de co-working rassemblant des entreprises et des associations.

 

Notre nouvelle adresse est la suivante :

Réseau Cohérence

42 avenue de la Perriére 56 100 Lorient

Vous pouvez nous joindre au 06 73 21 06 66.

En parallèle, nous participons avec d’autres associations  Lorientaises à un groupe de travail animé par C2Sol visant à mutualiser les moyens des partenaires de l’ESS pour regrouper sous le même toit différentes associations pour faciliter l’entrée en Transition de nos territoires.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

EDITO : DES PROMESSES ET DES ACTES

Les fins d’années sont pavées de bonnes intentions. Alors que les discours et les actes de Donald Trump nous tétanisent de désespoir, de grandes promesses s’élèvent du One Planet Summit. Le président français Emmanuel Macron s’est mis en scène lors de cet exercice organisé par la France, l’ONU et la Banque mondiale auquel participaient une cinquantaine de chefs d’État. Promesses : engagement de 91 entreprises dont Air Liquide, Airbus, Axa, Danone, EDF, L’Oréal, SNCF, Veolia… dans le French Business Climate Pledge, pour un montant de R&D de 300 G€ dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et le déploiement d’autres énergies bas carbone et des projets contribuant à lutter contre le changement climatique. De grandes banques annoncent qu’elles ne financeront plus les sables bitumineux et les infrastructures de transport associées. La Banque mondiale stoppera dès 2019 le financement de la production du gaz et du pétrole (1,6 G$ sur les 400 G$ en 2016). La surveillance des 100 entreprises mondiales les plus émettrices par le Climate Action 1+ sera effectuée par 225 investisseurs mondiaux qui représentent 26 300 milliards de dollars d’actifs. Quelques 237 entreprises, dont Coca-Cola, EDF, Deloitte, Dow Chemical, Société générale ou encore Axa représentant 6 300 milliards de dollars de capital s’engagent à appliquer un reporting volontaire sur le climat. Espérons que cela dépasse le greenwashing des mastodontes et que l’économie réelle en soit transformée. Quel appel à l’engagement des PME qui sont pourtant les artisans de fait des changements effectifs ?

Grand absent encore de ces nécessaires engagements qui doivent encore se traduire en actes, les gouvernements eux n’ont pas pris d’obligations. Pour impulser une transition il faut rendre l’économie carbonée moins rentable et surtout ne pas la subventionner. Ce devrait être aussi l’objet d’un réel marché du carbone. Les puissances publiques doivent orchestrer une réelle impulsion pour les projets qui luttent contre le dérèglement climatique.

Jean Jouzel et Pierre Larrouturou renouvellent leur appel de 2015, telles des voix qui prêchent dans le désert : il faut 1 000 milliards pour sauver le climat ! Ils demandent un plan européen ambitieux pour répondre au défi majeur du réchauffement climatique. D’année en année, le nombre d’évènements climatiques extraordinaires augmente, ce sont les assureurs qui le disent !! Il a fallu moins de temps pour « sauver » les banques suite à la crise financière de 2018.

 

Au final, c’est la courbe des émissions mondiales qui permet de juger si enfin l’inflexion économique se produit. Pour l’instant il n’en est rien. Et la France reste un nain dans les énergies renouvelables, la surface cultivée en bio est minime alors que la demande croit de 16% et que la biodiversité s’écroule, le remplacement des véhicules diesel par des essences repoussera d’autant le passage à l’électrique et surtout aux solutions alternatives à la voiture individuelle.  

Après l’économique et financier des voix s’élèvent pour proposer une gouvernance juridique. C’est l’objet de la tribune signée par Laurent Berger, Philippe Frémeaux et Audrey Pulvar. Climat : « l’enjeu est d’assujettir le droit commercial au droit environnemental et social ». En effet, il faudrait que le commerce international régit par l’OMC et de plus en plus de traités de libre-échange comme le CETA avec le Canada ou celui avec le Japon, intègrent les objectifs de l’accord de Paris contre le réchauffement. Vraiment pas gagné, pour preuve, la justice norvégienne vient de débouter des ONG opposées à l’attribution par la Norvège de licences pétrolières dans l’Arctique.

Agir en Bretagne en collaboratif

En Bretagne, petits moyens et grandes ambitions, la Breizh COP vise à élaborer un projet de territoire, un SRADDET.  Le Conseil régional a la volonté « de partager largement l’élaboration de ce projet dans une démarche participative, citoyenne et innovante ». Le réseau Cohérence y prendra toute sa place. Depuis 20 ans votre réseau s’efforce de peser pour un développement durable et solidaire. Nous ne nous résignerons pas et nous ne serons jamais indifférents.

Cette force c’est vous qui nous la donnez, ce sont toutes les initiatives de vos associations ainsi que les outils qui ont été élaborés au long de ces années qui contribuent peu à peu à une autre façon de vivre, de travailler, de se loger, de se déplacer, de s’alimenter, d’autres manières de faire qui infusent nos sociétés. Pour parodier à notre tour, après le président Emmanuel Macron les paroles de John Fitzgerald Kennedy, demandons-nous chaque matin ce que nous pouvons faire pour la planète…et faisons-le.

C’est le modèle collaboratif dont vous trouverez aussi l’illustration dans le dernier rapport du Ceser : Les défis de la vie associative en Bretagne (à télécharger gratuitement sur http://www.bretagne.bzh). Le schéma emprunté à French Citizen, montre la nouvelle organisation sociétale copiée sur les réseaux internet. C’est par elle que les transitions innervent les territoires. Un réseau horizontal, sans centre, basé sur le partage et dans lequel chaque point est relié aux autres points, un réseau distribué. Nous en faisons tous partie.

Très belle et heureuse année 2018, écologique et solidaire !

Carole Le Bechec et Marc Pouvreau

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Finistère : 1ere Assises départementales de l’alimentation

Le 17 Novembre dernier, Cohérence et les Civams de Bretagne ont participé aux premières assises départementales de l’alimentation à Quimper. Ces assises ont pour objectifs de partager le résultat des travaux communs engagés dans le cadre du projet alimentaire de territoire, de valoriser de nombreuses démarches et initiatives engagées partout en Finistère et d’impulser des synergies territoriales autour des enjeux repérés.

Il a pour ambition de répondre aux 5 défis posés collectivement, à savoir :

  • Connaître les dynamiques alimentaires
  • e consommateur/consommatrice, acteur/actrice de ses choix
  • Fédérer une diversité d’acteur.rice.s
  • Favoriser une alimentation pour toutes et tous, issue du territoire
  • Conforter l’alimentation comme vecteur de lien social

Au-delà des actions déjà conduites sur le territoire, 2018 verra la traduction concrète de la mise en œuvre du PAT en Finistère par la mise en service de la plateforme Agrilocal. Ce projet souhaite dynamiser l’ensemble des projets locaux en lien avec la restauration collective d’une part et du développement des circuits de production et de distribution locaux d’autre part. Cohérence a fait une contribution pour l’exclusion des OGM et plus particulièrement des produits issu animaux nourris aux OGM dans le cadre d’Agrilocal.

En réponse au défi de connaissance des dynamiques alimentaires, une enquête auprès des Finistérien.ne.s sera publiée en 2018. Elle est portée par l’association Aux Gouts du Jour et a été lancée le 17 Novembre 2017 pour mieux connaître les comportements alimentaires et les attentes des Finistérien.ne.s. Elle permettra de recueillir des données factuelles sur les pratiques alimentaires et les attentes en termes d’offres alimentaires. (www.alimentation29.fr)

Suite aux Assises Départementales de l’Alimentation une page internet dédiée a été créée pour retrouver :

  • les enregistrements des tables rondes de la matinée,
  • Les différents diaporamas qui ont été présentés durant la journée  
  • des synthèses des ateliers de l’après-midi. Ces ateliers ont permis d’engager des débats, des travaux  qui seront poursuivis en 2018.
  • La vidéo de l’émission paroles de jeunes qui s’est déroulée en direct depuis les assises

Il est toujours possible de :

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le numéro 9 de Sans Transition ! Bretagne est sorti !

A la Une de ce nouveau numéro :

– Rencontre avec Cynthia Fleury. La philosophe politique revient avec nous sur le concept de « transition écologique », qui, pour elle, englobe une série de transformations économiques, sociales et politiques. Mais qui concerne aussi l’imaginaire : comment envisager ensemble un monde commun différent ?

– Chaque année, 48 000 personnes meurent de façon prématurée à cause des pollutions atmosphériques. Des citoyens ont pris ce sujet à bras le corps en mesurant eux-mêmes la qualité de l’air. Présentation de démarches et d’initiatives qui fleurissent dans plusieurs villes de France.

– Important sujet de ce numéro d’hiver, une enquête sur l’aluminium. Ce métal, présent dans notre alimentation, nos déodorants et les vaccins n’est pas inoffensif, à en croire plusieurs études scientifiques. Qu’en est-il vraiment ? Quand et comment éviter cette substance ?

– Enfin, un grand dossier fait le point sur le vrac : quels sont les fondements de cette tendance de consommation ? Que peut-on acheter en vrac ? À quels prix ?

Découvrez vos sujets régionaux 

Du côté des sujets régionaux, vous retrouvez dans nos colonnes plusieurs dossiers sur le design social et écologique : manière de concevoir service et objets avec leurs usagers et / ou en prenant davantage en considération leurs impacts environnementaux. Autre sujet : les semences paysannes, avec une présentation d’initiatives régionales portées par des hommes et des femmes qui se battent pour conserver ces graines « libres de droit ».

En ce début d’année, profitez d’une offre d’abonnement exceptionnelle à 25€/an ! Rendez-vous sur www.sans-transition-magazine.info

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire